Israël danse. La Batsheva Dance Company attaquée par le BDS Genève.

La Batsheva Dance Company est une compagnie de danse moderne et de danse contemporaine israélienne fondée en 1964 et basée à Tel Aviv. La compagnie est fondée en 1964 par Martha Graham avec le soutien de la baronne Batsheva de Rothschild dont elle tient le nom. Depuis 1990, le chorégraphe en résidence de la compagnie est Ohad Naharin. La Batsheva Dance Company a aussi accueilli d’autres personnalités du monde de la danse comme Anna Sokolow, Gary Bertini, Robert Cohan et plus récemment Lisi Estaràs.

Extrait d’un article publié dans (1) : « D’ordinaire, le collectif BDS Genève (Boycott Désinvestissement Sanctions) préfère éviter de s’attaquer aux artistes. S’il fait exception en envoyant ce jour une «lettre ouverte sur la Batsheva Dance Company», c’est que le mouvement s’oppose avec virulence à la venue du chorégraphe Ohad Naharin et sa célèbre troupe au BFM en décembre, sur l’invitation de l’ADC (Association pour la danse contemporaine) et du Théâtre Forum Meyrin.

Loin de s’en prendre à la qualité des spectacles d’une compagnie fondée à Tel-Aviv en 1964 par Martha Graham, BDS pointe l’implication avérée de Batsheva dans la diplomatie israélienne. Sur quoi se fonde-t-on? D’abord, sur le site du Ministère des affaires étrangères que dirige Benyamin Netanyahou (également premier ministre), où elle est décrite comme «la mieux connue des ambassadrices mondiales de la culture israélienne».

Et ensuite, sur ses propres rapports annuels, qui placent au deuxième rang de ses subventionneurs la Division des affaires culturelles et scientifiques du Ministère des affaires étrangères (DACS). Or il se trouve que la DACS a pour mandat de «piloter la politique culturelle du pays via les consulats et ambassades à l’étranger». Pour bénéficier de ses subventions, les artistes doivent en effet s’engager à «promouvoir les intérêts de l’Etat d’Israël et en créer une image positive».

(1) https://www.tdg.ch/culture/batsheva-main-main-diplomatie-israelienne/story/12317397

 

.

 

Ecrire un commentaire