Partager

En coopération avec des chercheurs des services de santé Leumit, une équipe de chercheurs de l’université israélienne Bar Ilan a constaté qu’un bon niveau de Vitamine D (dite ‘vitamine du soleil’) dans l’organisme aide les personnes contaminées par le coronavirus à lutter plus efficacement contre la maladie et permet de réduire les risques d’hospitalisation. Les chercheurs se réfèrent à une étude sur 782 personnes positives à la covid 19 et 7 025 personnes négatives. Une carence en Vitamine D serait également un facteur contributif à la contamination par le coronavirus.  « Le principal résultat que nous avons dégagé est une corrélation significative entre une faible teneur en Vitamine D et la probabilité d’être contaminé par la covid 19, même après élimination des facteurs tels que l’âge, le sexe, la situation socio-économique ainsi que des pathologies chroniques, mentales et physiques » a expliqué le Dr Eugene Merzon, responsable de l’équipe Leumit dans la déclaration à la presse de l’université.

Le Dr Milana Frenkel-Morgenstern, responsable du groupe de recherche à l’institut de médecine de l’université Bar Ilan a ajouté : « Il ressort de notre analyse que les malades du coronavirus sont plus âgés que les sujets non contaminés. Il est toutefois intéressant de noter qu’il y a deux tranches d’âge particulièrement touchées par le virus : celle autour des 25 ans et celle autour des 50 ans ». Ces chiffres s’expliquent notamment par le comportement social de ces deux tranches d’âge. Dans le groupe plus âgé, il faut naturellement tenir compte des maladies chroniques existantes chez ces sujets.

Autres informations :
La Vitamine D, une alliée contre le coronavirus, (en anglais)
https://www1.biu.ac.il/indexE.php?id=33&pt=20&pid=4&level=1&cPath=4&type=1&news=3520

https://israelentreleslignes.com

Partager