Partager

Le mini-appareil qui détecte l’eau potable. (Santé).  L’accès à l’eau potable est un enjeu de santé publique mondial, notamment dans certains pays d’Afrique ou d’Asie du Sud-Est.

Une startup israélienne, Lishtot, a inventé un petit appareil portable, à peine plus gros qu’un trousseau de clés, qui teste en quelques secondes la potabilité de n’importe quelle eau. L’objet détecte de manière très précise tout ce qui n’est pas censé se trouver dans l’eau potable : les contaminants comme le plomb, les pesticides, la bactérie E.coli, le savon et même la salive.

L’analyse n’est pas perturbée par la présence d’éléments comme la terre, le sel ou le magnésium, qui n’altèrent pas la potabilité. Compatible Bluetooth, l’appareil envoie les données sur un smartphone pour les lire dans une application, ce qui alimente une carte mondiale de l’eau potable.

LE PLUS. Escherichia coli, également appelée colibacille et abrégée en E. coli, est une bactérie intestinale des mammifères, très commune chez l’être humain. En effet, elle compose environ 80 % de notre flore intestinale aérobie.

Partager