Partager

Les exportations militaires d’Israël ont rapporté 7,2 milliards de dollars (6,4 milliards d’euros) l’année dernière, a déclaré lundi l’unité des exportations militaires du ministère de la Défense (SIBAT).

« Malgré les défis et la concurrence intenses, nous avons réussi à maintenir Israël parmi les 10 premiers exportateurs militaires au monde avec plus de 7 milliards de dollars de transactions », a affirmé Yaïr Kulas, responsable de l’unité.

M. Kulas a expliqué qu’en dépit de l’année difficile, il y avait eu une « augmentation significative » du nombre de transactions signées en 2019.

La plus grande part des exportations israéliennes de défense (41%) est réalisée en Asie-Pacifique (contre 46% l’année précédente), suivie par l’Europe avec 26% (15% en 2018), l’Amérique du Nord avec 25% ( 6% en 2018), l’Afrique avec 4% (contre 2% en 2018) et l’Amérique latine avec 4% (contre 6% auparavant).

« Nous nous attendions à ce que cette tendance à la hausse des exportations se confirme en 2020, mais le coronavirus a dévasté l’économie mondiale et le secteur de la défense », a expliqué M. Kulas

Le monde se tourne depuis de nombreuses années vers l’État juif pour ses besoins dans les domaines de la sécurité, du renseignement et de l’industrie, secteurs dans lesquels Israël est à la pointe.

Israël ne commente pas les contrats de ventes d’armes de sociétés israéliennes mais le communiqué affirme qu’environ 120 compagnies de matériel de défense israéliennes ont signé des dizaines de contrats en 2019.

Partager