Partager

Le Conseil israélien des câbles et satellites a signifié à la chaîne « God TV » qu’elle lui retire sa licence de diffusion de ses émissions en Israël. « God TV » est l’une des chaînes chrétiennes les plus importantes au monde et elle avait obtenu la droit de diffuser ses émissions en hébreu sous le nom de « TV Chelanou » à partir du cablodistributeur « Hot ».

Lors de l’audition préalable, le directeur du Conseil des câbles et satellites, Asher Bitton, a expliqué aux responsables de cette chaîne que le contenu de ce qu’elle diffusait depuis ses deux mois d’activité n’était pas conforme à celui qui avait été convenu lors du contrat de licence, où la direction de la chaîne avait affirmé que les émissions seraient destinées à la population chrétienne. Or ces émissions se sont vite avérées mission! Il s’agissait de faire connaître Jésus à la population juive et la convaincre de croire en lui.

Suite à de nombreuses réactions d’associations juives – notamment de Yad Lea’him, qui combat activement le missionnarisme chrétien en Israël- et de personnalités politiques, la licence a été retirée à cette chaîne, mais il se pourrait qu’elle puisse ressusciter ultérieurement dans un cadre réglementaire plus strict.

Si une grande majorité des milieux évangéliques américains soutient inconditionnellement l’Etat d’Israël et ne se livre à aucune activité prosélyte, une certaine frange n’a toujours pas abandonné le rêve bimillénaire de « ramener les Juifs à la vraie foi » et ce, par les moyens les plus divers. En Israël, des groupes missionnaires sont très actifs et aidés par le mouvement insidieux des « Juifs messianiques » qui se servent de leur judéité pour tromper les gens et leur parler peu à peu de Jésus.

La loi israélienne est très stricte sur ce point. : liberté totale de croyance et de culte mais interdiction catégorique « d’accorder un avantage matériel à une personne pour qu’elle change de religion ou de tenter de convertir des mineurs ».

Lors du lancement de la chaîne en Israël le directeur de God TV, Ward Simpson, s’était pourtant félicité de « prêcher le Jésus juif au peuple d’Israël dans sa propre langue », ce qui aurait déjà dû mettre la puce à l’oreille des responsables du Conseil israélien des câbles et satellites. Après la suppression de la licence de diffusion, il a reconnu que « le prosélytisme est un sujet très sensible en Israël », rajoutant : « Nous prêchons, nous enseignons et nous diffusons des contenus chrétiens et nous laissons le seigneur faire le reste »…

https://lphinfo.com/

Partager