Partager

1. DIAMANT ET HIGHTECH. La Sartup Nation a t-elle un « pôle hightech » du diamant?

L’Israel Diamond Exchange a rejoint la « Start-Up Nation » avec l’ouverture d’un incubateur technologique pour les start-ups israéliennes et internationales opérant dans le secteur du diamant. Baptisé « Diamond Tech », ce centre d’innovation accueille et fournit un soutien financier à des start-ups dans leurs phases de développement initiales.

Le « Diamond Tech » fait la promotion des nouvelles technologies pour le secteur du diamant . Cela inclut les plate-formes industrielles, la robotique, les semi-conducteurs, les technologies médicales, la technologie spatiale, les logiciels, la finance et les plate-formes de marketing B2B et B2C.

Le président d’Israel Diamond Exchange, a déclaré récemment: « Nous sommes convaincus que l’industrie du diamant doit avancer du point de vue technologique. Nous allons exploiter l’énergie et la créativité de la Start-Up Nation pour le bien de notre industrie. L’Israel Diamond Exchange s’engage à assurer le succès de ces start-ups et de leur contribution à l’industrie du diamant. »

Le Technion a signé en tant que partenaire stratégique pour la recherche et le développement du « Diamond tech ».

L’industrie israélienne du diamant est un acteur important de la production de diamants taillés en gros dans le monde. Cette industrie est concentrée autour du District du diamant dans le quartier d’affaires de Ramat Gan. Le complexe est constitué de quatre tours interconnectées par des passerelles. L’intégralité des opérations commerciales se fait dans ce complexe de bureaux.

SARINE est le LEADER ISRAELIEN TECH+DIAMANT. La firme israélienne Sarine est le leader mondial israélien des technologies pour l’industrie du diamant. David Block, PDG de Sarine, a déclaré : « En tant que pionnière mondiale des technologies du diamant, Sarine est ravie de faire partie de cette nouvelle et importante initiative qui jouera un rôle essentiel dans l’avancement des solutions technologiques israéliennes liées au secteur du diamant. En tant que partenaire dans le cadre de ce projet, Sarine est fière de soutenir et de favoriser la prochaine génération d’innovateurs dans cette industrie. »

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Question 2. Israël présente t-il toujours un attrait pour les investisseurs? « Doing business en Israël ». 
Selon un rapport de la Banque mondiale daté de 2020 qui porte sur l’étude de 190 économies, créer une entreprise en Israël est plus facile que dans 155 autres pays, y compris la Suisse ! Israël grimpe de 14 places par rapport à son classement de 2018-2019 qui le plaçait 49ème. Ce sont les fruits durement gagnés des efforts du Ministère de l’Intérieur pour assouplir des réglementations contraignantes.

Une des raisons pour laquelle Israël a réussi à réformer des réglementations contraignantes est due aux actions d’un certain nombre de comités intergouvernementaux, chargés de l’allégement des réglementations, et consacrés à faciliter le contexte des affaires en Israël. Israël a évalué plusieurs paramètres importants des réglementations et a apporté des améliorations majeures afin de faciliter les processus globaux. Les nouvelles licences commerciales ont été l’une des principales réformes qui ont eu lieu, et un comité a été nommé pour résoudre les principaux problèmes et faciliter l’ensemble des démarches. (Ambassade d’Israël en France)

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Question 3. Une firme israélienne dont tout le monde en parle? SixGill?
SIXGILL est une société israélienne de cyberintelligence B2B qui analyse et surveille le web profond et le dark web pour détecter les menaces. La société a été fondée en 2014 et a son siège à Netanya, en Israël. Poursuivre les escrocs, terroristes et autres mafieux qui se terrent dans les recoins du Dark Web, c’est la mission que s’est donnée Sixgill. Sa technologie de pointe en cybersécurité lui permet de surfer sur cette face obscure du web, d’y repérer les agissements criminels et de bloquer leurs attaques.  Selon Sixgill, le volume des transactions sur le darkweb aurait triplé durant le confinement.
Le dark web est en ensemble de sites web qui ne sont pas référencés sur les moteurs de recherche traditionnels. Ils sont souvent utilisés pour des pratiques en marge de la légalité. Nous vous parlions notamment récemment de ce hacker qui a mis en vente les données personnelles de 538 millions d’utilisateurs du réseau social Weibo pour à peine quelques centaines d’euros.

Pendant le confinement, de nombreuses personnes ont trompé leur ennui sur le darknet : une aubaine pour les trafiquants de drogue, qui entrent dans une période particulièrement prospère. Cannabis, cocaïne sont les substances les plus recherchées actuellement. «Le marché de la drogue sur le darknet connaît un âge d’or, assure Dark.fail, un chercheur spécialiste en la matière. Bloqués chez eux, les gens en ont profité pour acheter de la drogue.» Cependant, ces marchés illégaux continuent à générer de très importants profits. Les saisies de drogues illégales dans certains pays européens durant la première moitié de 2020 ont été plus importantes qu’à la même période les années précédentes.» Capable de résister à une récession, et même de gérer des pics d’activité exceptionnels, le commerce de la drogue n’est pas près de rendre les armes.

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Question 4. EDF présent en Israël? La filiale israélienne de la société française EDF a remporté un appel d’offres il y a quelques années pour la construction d’une centrale solaire à Ashalim, dans le désert du Néguev, en fixant un prix record pour la production d’énergie solaire.

Le champ de panneaux photovoltaïques, qui devrait entrer en service en 2021, fournira de l’électricité à un prix très bas. Le système photovoltaïque (PV) – le plus répandu en date – capte les rayons du soleil et les convertit immédiatement en électricité. Pour sécuriser l’accord, l’État d’Israël a réduit divers facteurs de risque, notamment en matière de planification, en veillant à ce que les kibboutzim locaux ne demandent pas d’argent pour l’utilisation de leurs terres. La construction de l’usine a coûté près de 40 millions d’euros et l’accord fixe le prix de l’électricité pour une période de 25 ans.

Ashalim dispose déjà de deux centrales thermo-solaires. Les centrales thermo-solaires captent la lumière du soleil et la transforment en chaleur avant de la convertir en l’électricité. 

EDF Renouvelables est un leader international d’électricité renouvelable avec une puissance installée de 14,2 GW bruts dans le monde. Son développement est centré principalement sur l’éolien et le solaire photovoltaïque. Majoritairement présent en Europe et en Amérique du Nord, EDF Renouvelables poursuit son développement en prenant position sur des marchés émergents prometteurs tels que : le Brésil, la Chine, l’Inde, l’Afrique du Sud et le Moyen-Orient.

La Société, qui se positionne fortement dans la filière de l’éolien en mer, est également présente sur d’autres filières d’énergies renouvelables : énergies réparties et le stockage d’énergie. EDF Renouvelables assure le développement et la construction de projets d’énergie renouvelable ainsi que leur exploitation-maintenance, pour compte propre et pour compte de tiers. La majorité de ses filiales internationales sont regroupées autour de la marque EDF Renewables. EDF Renouvelables est la filiale du groupe EDF dédiée au développement des énergies solaires et éoliennes.

Partager