Partager
«L’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et d’autres pays arabes souhaitent coopérer avec Israël, car c’est une question d’intérêt mutuel», a déclaré le ministre israélien des Renseignements, expliquant que les capacités scientifiques et technologiques de son pays sont la clé de ce rapprochement.

Le ministre israélien des Renseignements, Eli Cohen, a fait savoir jeudi 9 juillet dans une déclaration que les relations avec le monde arabe «ne dépendaient pas de la paix avec les Palestiniens».
«Même si les perspectives d’un règlement pacifique avec les Palestiniens semblent plus éloignées que jamais, Israël est convaincu que son rapprochement avec le monde arabe se renforcera, car la question pivot au Moyen-Orient demeure celle de la menace iranienne».
M.Cohen assure que la raison qui motive les pays arabes, comme l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, à coopérer avec Israël est leur désir de diversifier leur économie fortement dépendante de l’exportation des hydrocarbures.
En effet, depuis la chute des prix du pétrole en 2014, les économies de la plupart des pays exportateurs d’hydrocarbures ont été plombées, engendrant des déficits budgétaires publics conséquents. Une situation qui s’est aggravée en 2020 avec la pandémie de Covid-19.
Ainsi, le responsable affirme que «de nombreux pays arabes recherchent le leadership et l’innovation israéliens éprouvés dans le domaine de la haute technologie».
Dans le même sens, il insiste sur le fait qu’«il faut reconnaître que l’importance du pétrole et du gaz diminue, tandis que celle de la technologie augmente». «Par conséquent, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et d’autres pays arabes souhaitent coopérer avec Israël, car c’est une question d’intérêt mutuel».
Quid de l’annexion de la Judée Samarie?

Source Sputnik News

Partager