Partager

Le Parlement allemand devrait adopter une résolution pour appeler le gouvernement de Berlin à utiliser ses relations étroites avec Israël dans l’objectif de dissuader Jérusalem de mettre en œuvre son projet d’annexion unilatérale des parties de la Cisjordanie.

Mais la motion non contraignante, qui passera probablement avec les voix des deux principaux partis centristes qui composent la coalition au pouvoir, rejette les appels à d’éventuelles sanctions contre l’État juif.

La résolution exhorte Berlin à utiliser ses « relations [avec Jérusalem] pour exprimer au gouvernement israélien nos préoccupations et notre demande urgente de s’abstenir de l’annexion de parties de la Cisjordanie et de l’expansion continue des colonies, toutes deux contraires au droit international ».

Le Parlement réitère la position allemande et soutient une solution négociée à deux États conduisant à un « État juif et démocratique aux frontières reconnues et sécurisées en permanence et à un État palestinien indépendant, démocratique et viable, vivant côte à côte dans la paix et la sécurité ».

L’annexion unilatérale de parties de la Cisjordanie pourrait « mettre en danger l’identité d’Israël en tant qu’Etat juif et démocratique », prévient la résolution.

Copyrights. i24News

Partager