Partager

Paris a accepté mercredi d’accorder une enveloppe d’un montant de 8 millions d’euros à l’Autorité palestinienne afin de soutenir son économie, durement frappée par la crise du Covid-19, a rapporté l’agence de presse WAFA.

Le ministre palestinien des Finances, Shukri Bishara, et le consul général de France à Jérusalem, René Troccaz, ont signé un accord stipulant que la France contribuera au budget de l’AP pour cette année 2020, dans le cadre « d’un plan de développement national » et destiné à la « consolidation des institutions publiques ».

Parmi les domaines concernés par cet accord, Paris souhaite soutenir le secteur de l’énergie et de l’eau, le secteur privé (tel que le développement des entreprises privées), mais également le secteur de l’éducation.

M. Bishara a par ailleurs « félicité la France pour avoir rejeté officiellement le plan d’annexion de pans de la Cisjordanie par l’Etat hébreu, et qui imposerait la souveraineté israélienne sur les colonies illégales et les territoires occupés. »

La France a appelé il y a deux semaines le nouveau gouvernement israélien à renoncer à ses plans d’annexion en Cisjordanie, et a promis qu’une telle décision ne « pourrait rester sans réponse« .

https://www.i24news.tv

Partager