Partager

EDITORIAL DE LPH EN ISRAËL. LIBRES PROPOS. Lors d’une primaire démocrate pour le Congrès qui s’est déroulée dans le 16e district de New York (Riverdale) le candidat « progressiste » Jamaal Bowan a largement battu le sortant Eliot L. Engel, l’un des barons du parti, qui tenait le siège depuis trente ans et qui est l’un des vétérans de la Chambre des représentants.

Cette victoire est le signe de la mutation négative que traverse le Parti démocrate américain. Jamaal Bowman appartient à l’aile gauche du Parti démocrate représentée par Bernie Sanders, Alexandria Ocasio-Cortez, Elizabeth Warren et autres Ilhan Omar et il a réussi à « déboulonner » l’un des caciques du parti.

Avec Eliot Engel, Israël perd l’un de ses plus fervents soutiens au Congrès. Président de la Commission des relations étrangères de la Chambre des représentants, il est considéré comme faisant partie de l’aile droite du Parti démocrate. Il fut l’un des rares démocrates au Congrès qui s’opposèrent ouvertement à la décision irresponsable de l’ancien président Barack Obama de signer l’accord avec l’Iran.

Son soutien quasi-inconditionnel à Israël lui avait attiré les foudres des milieux juifs dits « progressistes », et pour ces élections le groupe juif anti-israélien « IfNotNow » avait apporté son soutien à Jamaal Bowman, accusant Eliot Engel « d’avoir passé les trente dernières années du mauvais côté de l’Histoire »!

Son adversaire et vainqueur du jour a par contre déjà montré de quel côté de l’Histoire il se trouve. Se définissant comme « défenseur des droits de l’homme » il a déjà montré son hostilité à Israël, soit par des déclarations soit par ses silences. C’est ainsi qu’il avait subi de sévères critiques de la part du rabbin Avi Weiss qui lui reprochait de condamner régulièrement Israël mais de s’être tu après l’assassinat en Israël d’Ari Fuld hy »d, natif du quartier de Riverdale dans lequel Bowman est en activité. Les droits de l’homme, mais pas pour tous les hommes, l’une des devises des « progressistes » d’aujourd’hui.

Jamaal Bowman s’est toutefois déclaré opposé au BDS, mais son élection est symptomatique de la dérive du Parti démocrate, autrefois centriste mais aujourd’hui peu à peu gangrené par l’extrême gauche faussement appelée « progressiste ».

Un mauvais signal pour Israël surtout si Joe Biden venait à être élu président au mois de novembre.

https://lphinfo.com

Partager