Partager

Nathalie Sosna Ophir (facebook page). « Ne jamais sous-estimer l’ennemi ! On en sait plus ce matin sur la cyberattaque menée fin avril par les iraniens contre les infrastructures de l’eau en Israël… Une attaque bien plus sophistiquée qu’on ne l’imaginait et qui était sur le point de réussir, et qui aurait pu provoquer une véritable catastrophe : des centaines de milliers de malades et une pénurie d’eau au moment où sévit la canicule.

D’après un spécialiste Occidental du renseignement et trois experts israéliens, l’objectif iranien aurait été d’augmenter considérablement le taux de chlore dans l’eau potable fournie à la population israélienne en prenant le contrôle sur le système informatique qui contrôle les pompes.

Le régime iranien rejette en bloc ses accusations. » Israël a inventé toute cette histoire pour soutirer encore plus d’argent des américains » a déclaré Ali Reza Mir-Yosefi, porte-parole de l’ambassadeur d’Iran auprès des Nations Unies.

En réponse à cette cyberattaque iranienne, Israël aurait répondu sur le même terrain en piratant les logiciels qui gèrent le port de Shahid Rajai, le plus grand port iranien avait même été contraint de stopper ses activités pendant plusieurs jours pour réparer les dégâts. « Nous voulons rappeler aux Mollahs, qu’Israël est présent partout en Iran et peut, quand il le souhaite, perturber son économie » rappelle ce matin un haut responsable israélien ».

Partager