Partager

EDITORIAL. Triste anniversaire. Il y a six ans trois jeunes israéliens Gil-Ad, 16 ans, Naftali 16 ans et Eyal 19 ans étaient enlevés en Judée-Samarie avant d’être assassinés. Nous sommes le 12 juin 2014. les trois garçons font du stop pour rentrer chez eux comme ils ont l’habitude de le faire après les cours au séminaire religieux qu’ils fréquentent près de l’implantation d’Alon Shvout.

Une voiture s’arrête. Il montent et s’installent à l’arrière sans se douter qu’ils viennent d’être enlevés par des membres du Hamas. Dès qu’ils s’en rendent compte, l’un des trois jeunes parvient à téléphoner avec son portable à la police, qui met cependant du temps à réagir. Tsahal lance une opération d’envergure pour les retrouver. Plusieurs centaines de palestiniens sont arrêtés notamment à Hébron. 5 autres tués lors d’affrontements avec les forces de sécurité israéliennes.

Tout Israël est mobilisé derrière les parents et prie avec les mères très courageuses des trois garçons. 18 jours après l’enlèvement, leurs corps sont retrouvés sous un amas de pierre non loin de Hébron. Il s’avère qu’ils avaient été tués par balles dans la voiture quelques minutes après leur enlèvement. L’un des ravisseurs aurait perdu son sang-froid après l’appel à la police. Israël pointe un doigt accusateur en direction du Hamas.

Dans la nuit du 1er au 2 juillet des Juifs extrémistes se vengent, enlèvent et brulent vif un adolescent palestinien de 16 ans Mohammad Abou Khdeir. De violents affrontements éclatent entre palestiniens et forces de sécurité israéliennes. L’ONU, la France et la Grande-Bretagne appelle Israël à la modération. Mais l’escalade est incontrôlable et la guerre inévitable.

Tsahal entre dans Gaza. C’est le début de l’opération Bordure Protectrice qui durera 7 semaines et se soldera par la mort de 67 soldats. Les corps de deux d’entre eux, Oron Shaul et Hadar Goldin, sont toujours retenus par le Hamas à Gaza. Cet anniversaire est l’occasion de s’interroger ? Qu’est ce qui a véritablement changé sur le terrain ? Un tel scénario peut-il se réitérer ? Israël affirme que la force de dissuasion a été rétablie.

Cependant plusieurs cycles de violence ont éclaté depuis entre Israël et le Hamas qui n’ont cependant pas mené à des opérations d’envergure, chacune des parties tentant de rester dans la retenue. Si Tsahal a réussi à contrecarrer la menace des tunnels. sur terre, les factions palestiniennes à Gaza ont refait leur stocks de roquettes, qui de surcroît sont de meilleure qualité et plus précises.

Notamment le djihad islamique, soutenu par l’Iran, qui tire des centaines de roquettes en février denier sur Israël pour venger l’élimination par Tsahal d’un de leur chef à Gaza. Quant à la Judée Samarie, la situation reste fragile et tendue. Il suffit d’une étincelle pour embraser ce front qui est toujours le théâtre de tentatives d’attentats ou d’attentats. Le dernière victime de ce terrorisme, le sergent chef Amit Ben-Yigal tué à la mi mai par un bloc de pierre lancé depuis un toit alors qu’il était en mission avec ses compagnons de la brigade Golani dans le village palestinien de Yabed. 

Nathalie Sosna-Ofir

 

Partager