Partager

Israël est pleinement engagé dans l’accord sur la délimitation de la ZEE signé avec la République de Chypre en 2010, a déclaré son ambassadeur à Chypre Sammy Revel invité à commenter les déclarations du ministre turc des affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, qui a déclaré que pour signer un accord avec la Turquie similaire à celui qu’Ankara a signé avec la Libye, Israël doit annuler l’accord qu’il a signé avec Chypre.

« Israël respecte les droits de Chypre dans l’exercice de ses droits souverains dans sa ZEE », et il « est pleinement engagé dans l’accord sur la délimitation de la ZEE signé avec la République de Chypre en 2010″.

Israël aurait cédé certaines zones maritimes à Chypre et que ce n’est que si l’accord entre Israël et Chypre est annulé que le plateau continental turc pourrait être fusionné avec celui de la Libye.

Chypre est divisée depuis 1974, lorsque les troupes turques ont envahi et occupé 37% de son territoire. La Turquie ne reconnaît pas la République de Chypre, État membre de l’UE depuis 2004.

Par ailleurs, le président chypriote Nicos Anastasiades et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ont convenu, lors d’une conversation téléphonique jeudi, de reporter la visite d’Anstasiades en Israël le 23 juin en raison de la pandémie de coronavirus et de la reprogrammer dès que les conditions le permettront, a déclaré le porte-parole du gouvernement Kyriacos Koushos. Il a également été convenu que dès que les conditions le permettront, une nouvelle date sera fixée pour la visite du président Anastasiades en Israël, note-t-il.

Photo : Sammy Revel, Ambassadeur d’Israël à Chypre

Source : World Einnews & Israël Valley

Partager