Partager

Tony Levy, designer de bijoux, star au Japon, a décidé d’étendre son travail philanthropique aux étudiants de l’une des principales universités d’Israël en contribuant à une bourse d’études où les 20 meilleurs étudiants sont sélectionnés et mis au défi de créer des bijoux à partir de matières premières qu’ils n’ont jamais utilisées. Le but du programme est de voir l’instinct naturel de l’étudiant pour le design, en l’aidant à faire ressortir sa créativité et son ingéniosité. Le gagnant sera envoyé au Japon pour rencontrer et travailler avec ses meilleurs designers.

Ce programme de bourses combiné à une formation au Japon est quelque peu inédit en Israël et contribuera d’autres jeunes esprits créatifs de l’université et d’autres institutions du pays à se développer. Il est aussi représentatif de ces entrepreneurs prospères self made men qui savent regarder en arrière et qui donnent en retour.

C’est le cas de Tony Levy qui a toujours revendiqué être un homme du peuple et sa contribution au développement via le programme de bourses qu’il parraine pour aider les étudiants créatifs de l’université Shenkar à vivre leurs rêves en est un bel exemple.

Tony Levy s’est taillé une place de choix en tant que chef d’entreprise et entrepreneur intuitif, soucieux de repérer les potentiels. Pendant vingt ans, Tony a consacré sa vie à la création d’entreprises, en surmontant plusieurs obstacles qui auraient normalement empêché d’autres entrepreneurs d’atteindre leurs objectifs. Tony a commencé par vendre des bijoux avant de posséder une boutique et de la développer pour en faire une entreprise et finalement faire partie de Laline, l’une des marques les plus recherchées au Japon.

Source : London Daily Post & Israël Valley

 

 

Partager