Partager

Un conflit biblique se joue sur les écrans de télé israéliens. À peine lancée, Chélanou, première chaîne chrétienne évangélique à émettre en hébreu, fait scandale : God TV, le groupe américain diffuseur, est accusé de prosélytisme, ce qui est interdit auprès des mineurs, sans autorisation des parents. Le gouvernement a ouvert une enquête.

Tout avait pourtant bien commencé. Lorsque God TV signe un contrat de sept ans avec un opérateur israélien de télé câblée, Chélanou s’invite chez 700 000 foyers abonnés, pour y répandre la bonne parole de Jésus dans les vies et les cœurs du peuple juif ». Très vite, c’est le tollé.  Nous avons des preuves que cette chaîne a l’intention de diffuser des messages missionnaires », s’insurge l’association nationaliste juive orthodoxe Yad Leachim.

Malgré leurs bonnes relations avec des groupes évangéliques américains, dont les millions de dollars financent largement les implantations juives en Cisjordanie occupée, les colons religieux se sentent trahis : Chélanou ne verrait en eux que des  Jews for Jesus », des juifs pour qui Jésus est le Messie, quand le judaïsme orthodoxe attend l’arrivée de son Sauveur ?

L’avalanche de critiques n’a pas perturbé Ward Simpson, patron de God TV.  La dernière chose que nous souhaitons, c’est causer des problèmes en Israël »,assure-t-il, sans renoncer pour autant :  Nous sommes des chrétiens, et nous sommes appelés par le monde à prêcher la bonne parole. Convaincus que le Jugement dernier est proche et que les juifs doivent se convertir pour entrer au « Royaume de Dieu ».

AFP (Copyrights).

https://www.ouest-france.fr/

Partager