Partager

« J’ai vécu le 11 septembre et je pensais que jamais plus je ne verrais quelque chose d’aussi triste et d’aussi tragique dans ma vie ». (Andrew Cuomo).

Aujourd’hui, environ six millions de Juifs vivent aux Etats-Unis, dont deux millions dans la seule ville de NewYork. Jusqu’au début des années 2000, avec ses 25% de juifs, elle était même la première ville juive du monde avant Tel Aviv. New York reste durement touchée par la propagation du coronavirus et les autorités ont annoncé que le nombre de décès pouvait encore continuer à grimper quotidiennement avant d’atteindre un plateau.

EDITORIAL DU JPOST. Coronavirus: Il est maintenant temps d’envoyer des équipes médicales israéliennes à New York

Les forces médicales israéliennes sont préparées et prêtes, elles possèdent l’expertise et sont actuellement disponibles pour traiter un nombre beaucoup plus large de patients malades que ce qui est probable de faire à l’heure actuelle.

Les États-Unis, et en particulier New York, sont l’allié le plus puissant d’Israël, notre pilier de soutien et de défense, qui s’efforce toujours d’aider Israël en cas d’urgence et de difficultés. Aujourd’hui, New York est dans une situation désespérée; son système de santé est incapable de faire face au volume actuel de patients ainsi qu’aux patients supplémentaires qui alourdiront encore le système dans les prochains jours, menaçant de l’effondrer.

La cause de l’accident imminent provient à la fois de préparatifs inadéquats et de la structure des services médicaux à New York, qui n’est pas en ordre de bataille pour une telle pandémie. À ce stade, Israël a la capacité et la possibilité d’aider. En fait, Israël n’a pas seulement la capacité, mais aussi l’obligation morale d’aider.

Nous sommes intervenus pour aider par le passé lorsque des catastrophes ont frappé des pays lointains. Nous avons toujours été les premiers à arriver sur place et à nous mobiliser pour des missions de sauvetage ultimes. Organiser nos ressources pour soutenir la ville de New York est notre responsabilité bienveillante et notre devoir national, mais c’est aussi un grand privilège du système de santé israélien, qui travaille depuis des années en étroite collaboration avec ses collègues du système de santé de New York.

La décision de soutenir la ville de New York de cette manière n’est pas simple; elle s’accompagne de certaines spéculations concernant la résilience médicale de l’État d’Israël. En même temps, je pense qu’en ce moment critique, un niveau mesuré de soutien serait la bonne et sûre décision, qui exprimera notre engagement envers notre grand allié national.

L’auteur est le directeur général du Tel Aviv Sourasky Medical Center (Ichilov) et ancien directeur général du ministère israélien de la Santé et président du comité du panier de santé.

jpost.com

Adaptation : Marc Brzustowski

Partager