Partager

L’équipe cycliste Israel Start Up Nation dont nous avons souvent parlé a annoncé que ses 4 médecins ont rejoint leurs confrères pour les épauler dans la lutte contre le Covid 19 et pour aider les malades.

Alors qu’ils auraient pu rester chez eux, ils ont fait le choix de rejoindre les hôpitaux de leurs pays respectifs car ils sont médecins et ne pouvaient imaginer ne rien faire face à la pandémie.

Le Dr. Maurizio Piombo, italien de 60 ans a rejoint une autre équipe, celle-ci médicale pour effectuer des consultations auprès de patients pour déterminer si leurs symptômes sont assez sévères pour justifier les tests de corona, les hospitalisations, ou le chemin du retour à la maison ou l’isolement.

Il effectue des journées de travail de 20 heures maintenant, alors qu’en temps « normal », il supervise les coureurs, les accompagne sur les courses et traite leurs blessures.

Dans la ville belge de Waregem, le Dr. Dag Van Elslande effectue ce même travail de contrôle. Il déclare ” Nous sommes tous très conscients des dangers auxquels nous sommes confrontés. Quand les courses se sont arrêtées, et que nous sommes tous rentrés à la maison, je ne pouvais pas rester là et ne rien faire. Je voulais être utile de n’importe quelle manière. C’est mon premier devoir de médecin.” Nous testons maintenant de plus en plus de gens, et avec le confinement, nous voyons la première indication que nous sommes au-dessus du sommet. J ‘ai peur, cependant, que d’autres pays affrontent maintenant ce que nous avons traversé dans les pires jours “.

Dr  Ortwin Schafer a trouver juste 5 minutes pour répondre aux questions de la cellule communication de l’équipe. “Désolé. J’ai eu 650 patients la semaine dernière. Nous travaillons 24 h/24 Je pense que c’est le même sort partout : ce virus tue !”

Quand au  Belge Ben Hermans, l’un des coureurs du team ISN, il reste admiratif  devant ses médecins. ” J’ai appelé des médecins qui travaillent dans mon hôpital local, et l’un d’eux toussait. Il était lui-même infecté par le virus juste parce qu’il aidait les autres. C ‘est quand vous réalisez combien nos médecins et leurs collègues sont prêts à sacrifier pour nous sauver”.

Leurs témoignages sont sur la page Facebook du team ISN. 

Source : Be celt & Israël Valley

Partager