Partager

La pandémie de coronavirus a grippé la chaîne d’approvisionnement mondiale en équipements médicaux. En Israël, pour pallier ces manques, une multitude d’initiatives ont été lancées pour fabriquer des visières de protection ou des valves de respirateurs grâce à des imprimantes 3D. Alors qu’il faut plusieurs jours pour modifier une ligne de production, une imprimante 3D permet de créer dans la même journée des pièces différentes, et de passer du dessin d’un modèle virtuel à la création à grande échelle de prototypes en quelques heures seulement. La firme qui est en pointe sur le coronavirus et 3D : Stratasys.

Stratasys est un fabricant américain de solutions d’impression 3D industrielles basé à Rehovot, en Israël. C’est l’un des pionniers du marché de la fabrication additive aujourd’hui, implanté dans le monde entier et maitrisant une large gamme de technologies 3D. Parmi ses machines, on peut citer par exemple toute sa gamme Fortus dont certaines sont compatibles avec des matériaux hautes performances ; ou encore ses imprimantes 3D full-color reposant sur la technologie brevetée PolyJet.

LES ECHOS. La pandémie de coronavirus a fait exploser la demande mondiale de masques et autres équipements médicaux, plaçant les pays touchés en concurrence pour s’approvisionner. Pour remédier aux manques avant l’arrivée de la production de masse, les imprimantes 3D ont été appelées à la rescousse. En France et à l’étranger (en Israëlen particulier, les initiatives locales ou d’entreprises se multiplient pour fabriquer des masques ou des respirateurs.

Annoncée en grande pompe il y a une dizaine d’années comme l’invention qui révolutionnera notre quotidien – sans qu’elle parvienne finalement à trouver sa place chez les particuliers -, l’impression 3D consiste à appliquer des couches successives de plastique suivant un modèle 3D. Ce système permet de créer des pièces précises personnalisées, rapidement et à moindre coût. (https://www.lesechos.fr)

LE FIGARO. À Paris, une batterie d’imprimantes 3D pour endiguer le coronavirus;

Une soixantaine de machines ont été installées à l’hôpital Cochin pour créer les milliers de pièces de matériel médical dont auront besoin patients et personnels soignants face au Covid-19.

Partager