Partager

« Les Juifs ont fabriqué le virus pour profiter de l’effondrement des marchés par le biais de délits d’initiés ». Tandis que le coronavirus bouleverse le monde, une nouvelle théorie du complot se développe en marge de la crise, selon laquelle les Juifs auraient déclenché la pandémie. Des extrémistes ont commencé à répandre la rumeur en janvier, affirmant que le coronavirus a été créé par une secte juive, selon Alex Friedfeld, chercheur au Centre sur l’extrémisme de la Ligue Anti-Diffamation (ADL). (i24News)

Antisémitisme: multiplication des théories conspirationnistes. La directrice de l’Anti-Defamation League (ADL) en Israël, Carol Nuriel, a averti de l’inquiétante hausse des accusations antisémites liées à la propagation du Corona. Pays principalement concernés: Turquie, Iran, Etats-Unis, BDS, sphère « palestinienne », Irak mais aussi dans des pays européens.  Elle souligne que la confinement de la population mondiale permet aux réseaux sociaux d’accroître leur influence car les gens passent plus de temps sur Internet. (LPH)

L’Anti-Defamation League (ADL, « Ligue antidiffamation ») est une organisation non gouvernementale fondée par l’organisation B’nai B’rith aux États-Unis dont le but premier est de soutenir les Juifs contre toute forme d’antisémitisme et de discrimination, par tous les moyens légaux possibles et des campagnes d’information et de sensibilisation. Ses statuts précisent qu’elle « combat l’antisémitisme et toute forme d’intolérance, défend les idéaux démocratiques et sauvegarde les droits civiques pour tous ».

L’association possède 29 antennes aux États-Unis et trois dans d’autres pays. Son quartier général est installé à New York. Ses méthodes ont fait l’objet de diverses critiques. Durant toute son histoire, l’ADL a eu pour but de s’opposer à toutes les organisations ou individus antisémites ou racistes et le fit avec les Nazis, le Ku Klux Klan, Henry Ford, le père Charles Coughlin (un évangéliste antisémite) et plus généralement les mouvements se réclamant du néonazisme. L’ADL enquête aussi sur les incidents antisémites en dehors des États-Unis.

Partager