Partager

Alors que la technologie israélienne a connu un parcours étonnant au cours des dix dernières années, le premier trimestre de 2020 est le début d’un nouveau chapitre pour la technologie israélienne. L’apparition du coronavirus et la chute des marchés boursiers dans le monde entier créent une nouvelle réalité pour les entrepreneurs et les investisseurs israéliens. De nombreuses industries de pointe israéliennes sont déjà durement touchées, le tourisme israélien étant en chute libre, les aéroports, les hôtels et les restaurants étant vides ou fermés en raison des efforts du gouvernement israélien pour limiter la propagation du virus. Si, avant cette pandémie, il n’était question que de croissance exponentielle, il s’agit maintenant de survie pure et simple pour les jeunes entreprises.

Comment cette nouvelle réalité affecte-t-elle réellement les start-ups israéliennes ? Les possibilités de financement vont-elles se tarir et y a-t-il des start-ups qui bénéficient réellement de la crise actuelle ?

Une période d’extrême incertitude va s’ouvrir et la plupart des sociétés de capital-risque ont pris quelques jours pour attendre de voir comment les choses vont évoluer. Les États-Unis pourront-ils réagir de manière plus agressive et réussir à prévenir une longue crise économique ?

Autre point. Si la crise des coronavirus a un effet dramatique sur la plupart des startups, elle est aussi l’occasion pour d’autres de briller. Les employés, les clients et les consommateurs ayant besoin d’outils pour augmenter leur productivité, gérer leur santé et assurer un apprentissage continu, certaines startups israéliennes voient leur clientèle augmenter en flèche.

Les opérations commerciales, la communication et l’engagement en général constituent l’un des plus grands défis pour toute entreprise pendant cette période.

Pour les entreprises en phase de démarrage, il est temps de resserrer les cordons de la bourse et de prévoir 18 mois de liquidités. Il faut qu’elles se concentrent sur la valeur immédiate pour les clients – réduction des coûts, agilité accrue, déploiements faciles, vente par téléphone, etc.

C’est un monde nouveau. Des entreprises passeront avant les autres et ce seront celles-ci qui serviront d’exemple.

Source : Forbes & Israël Valley

Partager