Partager

Le festival « Open Restaurants » de Jérusalem qui a tenu son premier événement annuel l’hiver dernier, sous la forme d’un festival culinaire urbain combinant la nourriture avec l’art, le design, la musique, la danse et la technologie est bloqué comme toute l’activité dans le monde, mais, en collaboration avec la Jerusalem Development Authority, ses responsables veulent transformer l’événement en conservant une version activité virtuelle.

Selon le fondateur d’Open Restaurants, Merav Oren, les gens du monde entier étant actuellement limités dans leur capacité d’interaction et d’exploration, l’événement se tourne vers les médias sociaux en ligne afin de maintenir l’intérêt de la manifestation pour 2020.

« Nous faisons la promotion du festival en ligne, mais pas pour la vente de billets et nous utilisons les médias sociaux pour coopérer avec les blogueurs et les leaders des médias sociaux qui ont beaucoup de followers pour aider tous nos partenaires : chefs, restaurants, musées, acteurs, conférenciers à se faire connaître ».

Le festival n’étant pas conçu pour en faire une « machine à cash », l’aspect célébration de la culture locale pour le monde entier peut être conservée sur internet et garder ainsi une occasion pour les chefs et les restaurants pour se faire connaître au grand partie du public.

Environ 120 événements en ligne sont proposés et quand une lettre d’information part aux abonnés, ils sont complets dans les deux heures.

Même pendant le gel de COVID-19 sur la planification des grands événements, l’Open Restaurant Festival travaille avec le JDA avec sa campagne massive et continue sur les médias sociaux.

La présence touristique de Jérusalem sur les médias sociaux est forte dans le monde entier et fait la promotion de la ville comme destination culinaire de voyage – ou comme destination à être quand les voyageurs pourront reprendre l’avion.

Source : Forbes & Israël Valley

Partager