Partager

Effet inattendu du coronavirus : Israël propose son deuxième plus grand aéroport, inauguré l’année dernière, pour permettre aux transporteurs étrangers de garer les avions immobilisés par l’épidémie.

Le nombre d’avions stockés a doublé depuis le début de l’année, pour atteindre plus de 5 000  et d’autres sont attendus à mesure que les compagnies aériennes réduisent leurs vols.

L’autorité aéroportuaire israélienne a déclaré être en contact avec plusieurs compagnies aériennes au sujet du stationnement à l’aéroport de Ramon, dans le désert du sud d’Israël, qui pourrait accueillir une centaine d’avions.

« Le site offre un bon climat pour la préservation des avions, ainsi que la sécurité », a déclaré le porte-parole de l’autorité, Ofer Lefler, ajoutant que le prix de « stationnement » serat déterminé en fonction du volume éventuel.

Une compagnie aérienne d’Europe de l’Est avait exprimé son intérêt pour cette offre, a déclaré M. Lefler, sans fournir plus de détails.

Israël a ouvert l’aéroport Ramon l’année dernière pour encourager le tourisme vers le port d’Eilat, situé à proximité de la mer Rouge, et servir d’alternative en temps de guerre à l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv, principale porte d’entrée du pays.

Le volume de l’aviation ayant été réduit par la crise du coronavirus, il y a maintenant deux vols intérieurs quotidiens à l’entrée et à la sortie de Ramon.

Source : Reuters & Israël Valley

Partager