Partager

Dvir Shastel, 25 ans, de Raanana, fondateur du groupe Facebook ‚Isoliert‘ (isolé) pour les Israéliens :

« Je suis légèrement hypocondriaque et j’ai déjà dit fin janvier à mon chef que je ne viendrais plus au bureau et que je voudrais travailler de chez moi. C’est là que j’ai eu l’idée de créer un groupe sur Facebook ». Ce groupe a près de 2 000 adhérents maintenant qui échangent aussi bien sur les films à voir que sur la meilleure manière de venir en aide aux personnes âgées ou en quarantaine.

Des conseils sur la marche à suivre pour recevoir une aide de l’Etat quand on se retrouve au chômage technique ou qu’on a perdu son travail sont échangés au même titre que des recettes de cuisine, des listes d’albums musicaux, de livres, et des blagues.

Dvir Shastel organise également toujours plus d’événements en direct avec des cours de yoga, de méditation et de guitare auxquels les membres du groupe peuvent participer. « Je veux rendre la vie plus facile aux gens subissant cette isolation grâce à l’humour et à la transmission d’ondes positives ».

Cet optimisme se reflète aussi dans la manière dont Dvir voit la crise due au coronavirus : « Il va nous falloir modifier notre système économique et la façon dont nous échangeons notre savoir. Nous allons devoir réfléchir à d’autres concepts et je pense que le monde ne sera plus le même après le coronavirus »

Dvir Shastel a créé un groupe sur Facebook pour rendre la vie plus légère aux personnes confinées

https://israelentreleslignes.com/

Lien pour le groupe Facebook :  https://www.facebook.com/groups/mevudadim

Partager