Partager

La crise sanitaire en Chine a des répercussions dans la coopération prolifique entre le Technion et son campus Chinois. Le Technion (Israël) suspend depuis hier les voyages de chercheurs et étudiants vers son campus en Chine. (Le 7 janvier 2020, les autorités chinoises identifient un nouveau type de coronavirus. Le 12 janvier 2020, la Chine partage la séquence génétique du nouveau coronavirus avec la communauté internationale pour développer des kits de diagnostic spécifiques. Le 20 janvier 2020, 282 cas de coronavirus 2019-nCoV sont confirmés, essentiellement en Chine, mais quatre sont signalés dans des pays limitrophes).

TECHNION ET CHINE. “La Chine offre au Technion une vaste plateforme pour réaliser son excellence académique”, avait déclaré récemment Li Jiange, chancelier de Guangdong-Technion. “L’ouverture du campus du Technion en Chine témoigne des excellentes relations entre la Chine et Israël”, avait affirmé Aaron Ciechanover, lauréat du prix Nobel de chimie et responsable du nouvel institut.

“Il ne fait aucun doute que toutes les parties impliquées dans le projet en tireront des avantages considérables,” avait-t-il ajouté.

Selon i24News : « Située dans la province côtière du Guangdong, dans le sud-est de la Chine, la nouvelle université de recherche est le résultat d’un accord de coopération signé entre les deux instituts universitaires en 2013. La construction a débuté en 2015 après l’approbation du ministère chinois de l’Éducation, le gouvernement chinois et les autorités municipales locales qui financent en partie le projet.

L’ancien président israélien Shimon Peres avait dirigé la cérémonie d’inauguration en compagnie de l’entrepreneur Li Ka-Shing, originaire de Hong Kong.

L’enseignement et le travail de recherche du nouvel établissement sont tous deux en anglais. Actuellement, l’université offre des programmes en génie chimique, en génie des matériaux, en biotechnologie et en génie alimentaire.

Il s’agit de la deuxième aventure académique commune pour le Technion. En 2011, l’institut s’est associé à Cornell University, basée aux États-Unis, pour lancer Cornell Tech, qui offre des programmes de maîtrise et de postdoctorat. Après plusieurs années de résidence dans un lieu temporaire à Manhattan, Cornell Tech a déménagé an aout de façon définitive sur l’île de Roosevelt à New York.

L’Université de Tel-Aviv a également annoncé récemment une collaboration académique avec un institut chinois. En mai, l’université a lancé un centre de recherche de 300 millions de dollars avec l’Université Tsinghua de Beijing.

Appelé XIN, le centre offre aux étudiants diplômés l’opportunité d’effectuer des recherches collaboratives sur les nanotechnologies, en particulier dans les applications médicales et optiques ».

Partager