Partager

Dans une longue interview au magazine Globe, Yoav Intrator, directeur du JP Morgan Herzliya tech center s’exprime sur le rôle de J.P. Morgan qui est la plus grande banque d’investissement en Israël. L’activité de banque d’investissement de JP Morgan en Israël est gérée par le Senior Country Office Roy Navon depuis les bureaux de la société à Tel-Aviv. En même temps, sous la direction de Gilad Pais à Londres, la société mène des activités financières et commerciales avec des banques, des institutions d’investissement et des sociétés d’investissement en Israël. Le centre technologique géré par Intrator à Herzliya est géré séparément des activités commerciales locales de JP Morgan.

Le centre à Herzliya est actif depuis trois ans déjà, et a triplé le nombre de ses employés, qui avoisine les 110, pendant cette période. Plus de 90 % des employés du centre sont des développeurs de logiciels, et une grande partie d’entre eux travaillent dans l’équipe de développement d’Athena, une plateforme d’échange pour les institutions utilisées par JP Morgan dans le monde entier. Un tiers de toutes les activités de développement sur la plateforme Athena se déroule dans le centre en Israël, un tiers au Royaume-Uni et un tiers aux États-Unis. Une partie considérable de l’équipe du centre travaille dans des domaines tels que la détection des fraudes, l’authentification, la cybersécurité, la chaîne de blocage, l’apprentissage automatique et l’informatique en nuage. Un laboratoire fonctionne également ici, se concentrant sur les activités fintech locales ».

L’activité de développement technologique de JP Morgan en Israël a commencé en 2014 et s’est développée à grande échelle depuis 2017, après l’ouverture du centre technologique de Herzliya Pituah. La grande majorité des employés du centre se concentrent sur le développement de composants clés des systèmes de base de JP Morgan, comme la plateforme Athena. Au fil du temps, l’activité de développement s’est également étendue à la détection des fraudes, à l’authentification des utilisateurs et, de là, à la cybersécurité.

En 2018, des équipes ont commencé à opérer au centre dans les domaines de la stratégie numérique et fintech, de l’analyse des données et de l’IA, et une équipe a développé des scénarios d’utilisation de la chaîne de blocs, basés sur la plateforme à code ouvert Quorum. Un laboratoire d’innovation a été fondé au centre en 2019, qui se concentre sur la preuve de concept pour des solutions tierces et des idées d’organisation interne. Cela inclut des projets de coopération avec des établissements d’enseignement supérieur à des fins de recherche.

Source : Globe & Israël Valley

Partager