Partager

Sur la requête du conseil des droits de l’homme, l’ONU a publié ce mercredi un rapport sur les sociétés ayant des activités dans les implantations israéliennes.

Le ministre des Affaires étrangères, Israël Katz, a qualifié la publication de cette liste de «réddition honteuse» aux pays et aux organisations qui veulent nuire à Israël. Le Conseil des droits de l’homme, qui est composé de 47 gouvernements, n’avait jamais demandé auparavant une liste examinant les activités des entreprises. Israël avait déjà condamné la publication de la «liste noire» imminente de l’ONU.

La liste se compose essentiellement d’entreprises israéliennes, notamment des banques et des entreprises de construction. Mais elle répertorie également un certain nombre de sociétés internationales, y compris les sociétés de voyages Airbnb, Expedia et TripAdvisor, le géant de la technologie Motorola, le fabricant d’aliments de consommation General Mills et des sociétés de construction et d’infrastructure, notamment la société française Egis Rail et la société britannique JC Bamford Excavators.

Dans son rapport, le bureau a déclaré que les activités des entreprises «soulevaient des préoccupations particulières en matière de droits humains»

Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad al-Maliki, a salué la publication du rapport de l’ONU. »La publication de la liste des entreprises et des partis opérant dans les colonies est une victoire pour le droit international », a-t-il indiqué dans un communiqué. Il a exhorté les États membres de l’ONU et le Conseil des droits de l’homme de l’ONU à « émettre des recommandations et des instructions à ces entreprises pour qu’elles mettent immédiatement fin à leur travail avec les colonies ».

http://www.tel-avivre.com/2020/02/12/onu-la-liste-de-la-honte/

Partager