Partager

Israël et l’Autorité palestinienne semblent être parvenus jeudi à un accord pour mettre fin à un différend commercial majeur dans lequel les deux parties ont imposé des restrictions draconiennes sur certains produits de l’autre partie. Le ministre de la Défense Naftali Bennett a annoncé jeudi avoir levé l’interdiction des exportations de produits agricoles palestiniens après que l’Autorité palestinienne est revenue sur sa décision de baisser ses importations de veaux israéliens, mettant fin à des mois de querelle commerciale. (Times of Israel)

LE PLUS.

Le ministre israélien de la Défense, Naftali Bennet, avait imposé l’interdiction des exportations agricoles palestiniennes via Israël.

Il s’agissait de la deuxième série de mesures « au coup pour coup » entre Palestiniens et Israéliens car il y a environ deux semaines, le gouvernement palestinien avait décrété une interdiction d’importer des produits israéliens, notamment des légumes, des fruits, de l’eau minérale et des boissons non alcoolisées.

La première série de mesures de représailles avait débuté en septembre avec la décision du gouvernement palestinien d’interdire l’importation de veaux israéliens, suivie par l’interdiction israélienne des fruits et légumes frais palestiniens.

Les Palestiniens ont déclaré qu’une telle mesure violait le protocole de Paris, un traité économique signé en 1994 pour régir les relations économiques entre Israël et l’Organisation de libération de la Palestine.

Conformément au Protocole de Paris, les Palestiniens sont autorisés à utiliser librement les ports et les points de passage frontaliers contrôlés par Israël et les deux parties sont tenues de se rencontrer régulièrement.

Partager