Partager

La candidate israélienne pour le prochain Concours Eurovision de la chanson vient d’être choisie. C’est la première fois qu’une Israélienne d’origine éthiopienne représentera le pays à ce concours. Après quelques difficultés initiales, Eden Alene a conquis le public et le jury de „Hako’hav Haba Lé Eurovision“ avec son interprétation de la chanson „Halo“ de Beyoncé. Très émue, la jeune femme de 19 ans a déclaré après sa victoire : „Il fut un temps où je regrettais d’être Ethiopienne. Je voulais être blanche. Aujourd’hui je suis la première représentante de la communauté éthiopienne qui chantera pour Israël au concours Eurovision et j’en suis très fière“.

Eden Alene, qui a été élevée par sa mère dans le respect de la religion et qui a grandi à Jérusalem illustre parfaitement l’enthousiasme avec lequel Israël choisit des représentants de minorités pour le représenter au Concours Eurovision. Par le passé, le pays a envoyé des artistes arabes, yéménites et transsexuels. Avec Netta en 2018 le Concours a été gagné par une femme qui non seulement représente une nouvelle forme du féminisme mais qui est également très éloignée des stéréotypes de la beauté en usage dans la branche. A noter également que le candidat s’étant classé troisième, Orr Amrami-Brockman, vit avec deux pères adoptifs dont l’un est Ashkenaze et l’autre Séfarade. En choisissant ses stars de l’Eurovision Israël reste résolument fidèle à ses idées progressistes.

Le prochain „Castingshow“ permettra de trouver pour Eden Alene la chanson idéale avec laquelle elle représentera son pays le 16 mai à Rotterdam.

http://israelentreleslignes.com

 

Partager