Partager

Benny Gantz, dans le collimateur de la justice ? Le ministère public devrait recommander au procureur général de l’état d’enquêter sur la « 5ème dimension », une société de cybersécurité fondée par Benny Gantz au moment où il quitte l’armée.

Aujourd’hui en faillite. Pour l’heure Benny Gantz n’est aucunement suspect mais pourrait être interrogé,, ainsi que d’autres responsables de l’entreprise, comme témoin.

La 5ème dimension aurait vendu des services d’intelligence à la Police sans que ne soit respecté le processus d’appel d’offres concurrentiel. En mars dernier, le contrôleur de l’état avait statué que la police avait mal agi dans cette affaire. Sans aller plus loin.

Et voilà que l’affaire ressort à 2 semaines du scrutin…

La « 5ème dimension » est soupçonnée d’avoir présenté de faux documents lors des négociations avec la Police afin de remporter la mise. Par exemple prétendre exercer depuis 6 ans, travailler avec 5 client et avoir un chiffre d’affaires très conséquents.

De son côté Gantz s »est dit confiant en la justice de son pays. Cette affaire a déjà été examinée dans le passé, et aucune suspicion criminelle n’avait été retenue, je n’ai rien à cacher » a-t-il déclaré. Soulignant que lui n’avait en rien porté atteinte à la sécurité de l’état . »Les seuls à avoir transmis les coordonnées des citoyens de l’État d’Israël à un tiers sont le Likoud ».

Référence au fait que les données personnelles de 6,5 millions d’électeurs israéliens ont été exposées il y environ 15 jours. Et ce suite à une faille de sécurité de l’application mobile Elector développée et utilisée par le Premier ministre et le Likoud pour communiquer avec les électeurs. On ne sait pas combien de personnes ont pu avoir accès à ces données. Mais cette application est utilisée dans beaucoup de pays étrangers, Russie, Chine ou Etats-Unis.

C’es une soirée triste » a réagi ironiquement Netanahu sur tweeter en apprenant l’éventualité d’une enquête contre son rival. A qui il a donc rendu la monnaie de sa pièce. La veille au moment de l’annonce de la date de l’ouverture du procès de Netanahu, Benny Gantz avait déclaré  » c’est un triste jour pour Israël « .

Partager