Partager

Raz Gal Or, entrepreneur israélien de 26 ans, et ses amis ont procédé à une collecte record de fournitures médicales en Israël pour la Chine (100 000 masques chirurgicaux, 50 000 gants médicaux et 7 000 combinaisons de protection) et l’ensemble du processus de don, qui a duré 384 heures, est consigné dans un livre intitulé « China, We Got Your Back », publié en chinois et en anglais par New Star Press, une maison d’édition basée à Pékin et appartenant au China International Publishing Group.

Ce livre, qui est le premier à traiter de la lutte contre le nouveau coronavirus, témoigne également de l’aide désintéressée apportée au Hubei et de la coopération entre les jeunes entrepreneurs israéliens et chinois.

Raz Gal Or vit à Pékin depuis plus de 12 ans. En 2014, il est devenu le premier étudiant israélien de premier cycle de l’université de Pékin et est co-fondateur de YChina, également connu sous le nom de Foreigner Research Institute, une société de développement commercial spécialisée en Chine. En téléchargeant des vidéos qui partagent des réflexions sur la jeune génération d’étrangers en Chine, YChina a rapidement attiré des millions de fans après avoir publié sa première vidéo en janvier 2017.

Son père, Amir Gal Or, est président de la Chambre de commerce israélienne en Chine. En 2017, Amir Gal-Or a remporté le prix de l’amitié, qui est la plus haute distinction que le gouvernement chinois décerne aux étrangers pour leur contribution exceptionnelle au développement de la Chine.

« La Chine a aidé le peuple israélien tant de fois dans l’histoire, en particulier pendant la Seconde Guerre mondiale. La Chine est faite pour s’entraider », a déclaré Amir Gal-Or. « C’est donc tout naturellement que nous devons faire tout ce qui est possible. Cela ne fait aucun doute, et cela devrait être fait encore, encore et encore ».

« Le centre médical Sheba, un des 10 premiers centres médicaux d’Israël, a donné à lui seul 30 000 masques et les a aidés à en obtenir davantage en les mettant en relation avec un fournisseur. Pour leur transport, les responsable de cette action humanitaire ont contourné la suspension d’un grand nombre de vols vers la Chine en faisant appel à une compagnie maritime israélienne qui a offert la gratuité de la logistique. Tout l’équipement, avec toute la documentation nécessaire, a finalement quitté Tel-Aviv le 1er février pour arriver dans la ville de Guangzhou, dans le sud de la Chine, quatre jours plus tard. L’hôpital a reçu les fournitures le 9 février.

Source : China Org & Israël Valley

Partager