Partager
Le chef de file de la liste de gauche Bleu Blanc, Benny Gantz, a déclaré qu’il annexerait la vallée du Jourdain s’il était élu Premier ministre aux prochaines élections de mars, lors d’une visite dans la région.
« Après les élections, nous ferons en sorte d’appliquer la souveraineté [israélienne] sur la vallée du Jourdain, [et] nous le ferons en coordination avec la communauté internationale », a-t-il affirmé.
« La vallée du Jourdain est le mur de protection du pays à l’Est, nous considérons cette terre comme faisant partie intégrante de l’État d’Israël ».
Le chef de Bleu Blanc a également ajouté qu’il travaillerait « au développement de la vallée du Jourdain, y compris ses infrastructures et son agriculture, ses implantations et son industrie touristique, jusqu’à ce qu’elle soit annexée ».
Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a immédiatement réagi aux déclarations de Benny Gantz en lui demandant de mettre en œuvre ses propos dès à présent auprès du Parlement israélien.
« Benny Gantz, j’attends votre réponse ce soir, à moins qu’Ahmad Tibi [le co-président de la Liste arabe unifiée] ne pose son véto », a ironisé le Premier ministre.
« Bibi, nous allons d’abord discuter de l’immunité, puis gérer la souveraineté », a répondu son rival.
Le président de la Liste arabe unifiée, Ayman Odeh, a qualifié le discours de Benny Gantz de « tentative pathétique de rassembler quelques voix à droite » et qu’une annexion de la vallée du Jourdain « détruirait toute chance de démocratie et de paix ».

Source I24News

Partager