Partager

Tel Aviv comme toute les villes du monde a d’abord accueilli à bras ouverts l’arrivée des trottinettes électriques en location, mais des accidents ont poussé la municipalité à imposer des limitations drastiques aux usagers de ces deux roues. La dernière en date: à partir de janvier 2020, la municipalité  de Tel Aviv a annoncé l’obligation aux loueurs de trottinettes ou de vélo électrique d’installer un numéro d’immatriculation sur chaque véhicule.

Dans de nombreuses villes dans le monde, l’apparition de ces nouveaux engins silencieux a vite été perçue comme une menace par les piétons et les pouvoirs publics ont commencé à vouloir les réguler. Après l’interdiction de rouler sur les trottoirs, un permis de conduire ou un test obligatoire, le port du casque obligatoire, la zone de stationnement pour deux roues obligatoire, la vitesse limitée à 25 km/h et un âge minimum de 12 ans, une nouvelle réglementation devrait rentrer entrer en vigueur début janvier: celle d’arborer une plaque d’immatriculation pour les deux roues électriques en location.

Et ceux qui ne seront pas conformes seront confisqués par la municipalité. Parmi les quatre exploitants de location de trottinettes électriques à Tel Aviv, Lime est le premier à avoir équipé 30 % de son parc de trottinettes avec des plaques. Cela veut dire que les propriétaires privés de deux roues devront suivre le mouvement très bientôt.

Des exploitants de location, la municipalité devrait aussi exiger un casque attaché à chaque deux roues d’ici le 15 juin 2020. Enfin selon les autorités de la ville, le marquage des places de stationnement au sol aurait eu un tel succès que la municipalité en aurait planifié des centaines de plus dans la ville.

Tel-Avivre –

https://www.tel-avivre.com/2019/12/24/tel-aviv-serre-la-vis-aux-trottinettes-electriques-des-plaques-dimmatriculation-obligatoires/

Print Friendly

Partager