Partager

La représentante du Minnesota au Congrès des États-Unis, Ilhan Omar, a été élue « personnalité la plus antisémite » de l’année 2019 par l’ONG StopAntisemitism.org, rapporte lundi le Jerusalem Post.

Les votes ont débuté à la fin de l’année 2019 et la liste des nommés comprenaient notamment le dirigeant de l’organisation religieuse suprémaciste noire Nation of Islam, Louis Farrakhan, et le militant d’extrême droite Richard B. Spencer. Ce dernier préside un groupe de réflexion destiné à la promotion du suprémacisme blanc.

L’ONG a également publié une vidéo listant les « réalisations inégalées d’Ilhan Omar dans le domaine de la haine des Juifs ».

Parmi ses « réalisations », l’ONG note le fait qu’Omar a accusé les Juifs américains de « double loyauté » et d' »acheter leur influence avec de l’argent ».

StopAntisemitism.org rapporte également que la représentante du Minnesota « accuse Israël d’avoir hypnotisé le monde » et qu’elle soutient le mouvement Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS) contre l’Etat hébreu.

Ilhan Omar a été accusée en novembre dernier d’avoir transmis des informations confidentielles à l’Iran et au Qatar, et d’avoir reçu des fonds d’un gouvernement étranger pour le financement de sa campagne.

https://www.i24news.tv

Partager