Partager

EDITORIAL. Les déclarations d’Emmanuel Macron sur la mort de Soleimani sont étudiées à la loupe à Jérusalem. Un observateur averti nous a juste demandé (une provocation verbale…) si la « France a décidé trois jours de deuil national en l’honneur de Soleimani? ». La France, pour les israéliens, et selon notre interlocuteur de haut rang, « pro-arabe et le restera pour toujours ». Ceci dit, « la France n’a pas condamné le raid de Bagdad par les américains » nous a déclaré un homme politique israélien. (Youval Barzilay)

Selon BFMTV : « Macron multiplie les appels téléphoniques avec ses homologues depuis vendredi et la mort du général iranien Qassem Soleimani lors d’un raid américain en Irak qui fait craindre un embrasement de la région.

Emmanuel Macron a également été en contact téléphonique samedi avec le prince-héritier d’Abou Dhabi, cheikh Mohammed ben Zayed, dirigeant de facto des Emirats arabes unis avec qui ils « sont convenus d’agir ensemble auprès de toutes les parties prenantes pour éviter une escalade dangereuse des tensions dans la région. »

Les obsèques de Soleimani, l’architecte de la stratégie iranienne au Moyen-Orient, et d’Abou Mehdi al-Mouhandis, le dirigeant de fait des paramilitaires irakiens pro-iraniens du Hachd al-Chaabi, se sont déroulées samedi à Bagdad. Ces assassinats font craindre une conflagration régionale et une montée supplémentaires des tensions entre les Etats-Unis et l’Iran.

 

Partager