Partager

Des chefs d’Etat d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Australie se réunissent pour le cinquième Forum international sur la Shoah, ce 23 janvier 2020, à Yad Vashem, Jérusalem. Cet événement, intitulé « Se souvenir de la Shoah, lutter contre l’antisémitisme », est organisé par la Fondation pour le Forum international sur la Shoah dirigée par Moshé Kantor, en coopération avec Yad Vashem, sous les auspices du président de l’Etat d’Israël, Reuven « Rubi » Rivlin.

Alors que le monde célèbre le 75e anniversaire de la libération d’Auschwitz, le message délivré est clair : l’antisémitisme n’a pas sa place dans notre société mondiale.

Cette rencontre prend place alors que le monde assiste à une montée d’expressions antisémites toujours plus haineuses et violentes, en particulier en Europe. Face à cette situation alarmante, les efforts entrepris pour sensibiliser le public aux dangers de l’antisémitisme, du racisme et de la xénophobie et pour encourager la commémoration, l’éducation et la recherche sur la Shoah, rendent cet événement plus crucial et plus pertinent que jamais.

La Shoah, qui visait à annihiler tous les Juifs et leur culture de la planète, s’est nourrie d’un antisémitisme extrême. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la communauté internationale a promulgué des décrets universels et mis sur pied des organismes internationaux pour empêcher tout futur crime contre l’humanité.

Nous devons donc identifier, analyser et comprendre comment l’antisémitisme a pu persister et proliférer ces dernières années. Les leaders mondiaux se doivent d’être attentifs aux manifestations actuelles d’antisémitisme et demeurer résolus à les combattre, là où elles se manifestent. Il est de la responsabilité de toute l’humanité, en particulier des dirigeants réunis ici, à Yad Vashem, d’œuvrer pour lutter contre l’antisémitisme, le racisme et la xénophobie.

Yad Vashem travaille sans relâche pour diffuser la connaissance de la Shoah et sensibiliser l’opinion à cette période de l’histoire. Et ce, non seulement pour perpétuer la pertinence de sa signification, 75 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, mais aussi pour, tel un phare, mettre en garde contre le racisme alarmant, toujours en hausse dans notre monde actuel.

Retransmission de l’événement

https://www.yadvashem.org/fr/forum-shoah-2020/broadcast.html

Partager