Partager

Le CES 2020 ouvre ses portes à Las Vegas le mardi 7 janvier. Le salon ne dure que trois jours, mais il donne le tempo des grandes tendances et nouveautés. La santé connectée est l’une des catégories qui a pris le plus d’ampleur ces dernières années sur le salon. La santé connectée se démocratise et les constructeurs redoublent chaque année d’efforts pour nous pousser à nous bouger. Appareils pour vous aider à mieux manger, mieux dormir, mesurer plus précisément vos entraînements sportifs… la santé connectée est dorénavant au cœur des innovations technologiques, et elle le sera d’autant plus cette année au CES.

SANTE CONNECTEE. Israël tente de devenir un pionnier dans le domaine de la santé numérique, en tirant parti de ses prouesses en matière de logiciels, d’intelligence artificielle et de bases de données pour trouver des solutions novatrices dans le domaine de la santé.

L’ère numérique a créé d’importantes opportunités permettant de fournir des soins de santé aux patients, depuis chez eux ou à l’extérieur, via n’importe quel appareil connecté, sans que la présence d’un professionnel de santé ne soit nécessaire. Pour des millions de personnes qui vivent loin des services de santé, la diffusion croissante des smartphones a créé de nouvelles possibilités d’améliorer l’accès aux services de santé et la qualité de vie. La télémédecine, la santé mobile, les objets connectés médicaux à porter, la téléassistance, les dossiers médicaux électroniques, le big data, l’internet des objets médicaux, les applications médicales et d’autres peuvent tous être intégrés dans les technologies de santé numérique ou dans les nouvelles technologies d’information en santé.

Le secteur de l’e-santé en Israël tire ses origines d’une longue histoire d’utilisation des technologies de communication innovantes pour améliorer la prestation des soins de santé. Avec plus de 30 ans d’expertise dans la mise en œuvre des technologies de l’information en santé, des dossiers médicaux électroniques et de l’analyse Big Data, le gouvernement israélien continue aujourd’hui d’investir fortement dans l’informatique, faisant ainsi croître la demande internationale pour l’expertise israélienne.

LEADER ISRAELIEN. SELON NEOZONE. « Les migraineux vont l’adorer : Nerivio Migra, ce patch israélien anti-migraines qui soulage les symptômes en deux heures maximum… On espère qu’il soit bientôt disponible en France. On connaissait le patch anti-tabac, le patch cicatrisant, il faudra désormais compter avec un patch connecté pour soulager les migraines. Ceux qui sont touchés par les migraines savent combien ces épisodes sont douloureux et invalidants, et parfois non soulagées par les médicaments classiques même à forte dose. Alors un simple patch à appliquer sur le bras en début de crise pourrait grandement améliorer la vie des migraineux.
Mais pourquoi un patch dermique connecté contre les migraines ? Retenez son nom : Nerivio Migra car il devrait être disponible aux Etats-Unis dans quelques mois et on l’espère bientôt en France. Si le Nerivio Migra est connecté à votre smartphone c’est tout simplement pour pouvoir en régler l’intensité. Concrètement il inhibe les fibres responsables de la douleur en stimulant d’autres fibres. Il s’applique dès les premiers symptômes et ses effets se font sentir au bout de 30 à 45 minutes selon l’intensité. Attention le patch ne soigne pas les migraines, mais en soulage les conséquences souvent fâcheuses. Selon les informations du site Science et Avenir, avant de publier ces résultats, le patch Nerivio Migra a été testé sur des patients, et les résultats sont satisfaisants puisque 66.7% des patients affirment avoir été soulagés dans les deux heures après l’application du patch.
Deux heures c’est peut-être long mais quand on sait que certaines crises migraineuses peuvent durer des jours entiers, on se dit que ce pourrait être une véritable révolution pour ceux qui en souffrent. Le patch a été conçu par la firme israélienne Theranova et pourrait soulager rien qu’en France 12 millions de personnes dont la vie est empoisonnée par les migraines. On l’attend de pied ferme ! » (Source NeoZone)

 

 
Partager