Partager

Célèbre dessinateur de presse, Michel Kichka, 65 ans, né à Liège, s’est installé à Jérusalem. Travailleur «infatigable», il a reçu en 2009 le prix «Dosh award» pour récompenser son travail de dessinateur en Israël. Ses dessins ont été publiés dans des journaux internationaux comme «Courrier International», «The Herald Tribune». « Je suis dessinateur de presse, Bdeiste et enseignant aux beaux-arts à Jérusalem où j’habite. Né en Belgique en 1954, je suis en vernissage depuis 1974″.

LE PLUS. Michel Kichka s’installe en Israël en 1974 et étudie l’Art à l’École des beaux-arts de Bezalel où il deviendra professeur. En Israël, il est l’un des auteurs majeurs de bandes dessinées et de caricature politique.

Parmi ses élèves, on retrouve Rutu Modan et Uri Fink. Michel Kichka publie des bandes dessinées en français et en hébreu dans différents médias tels que Le Monde ou TV5.

En 2006, il rejoint le mouvement UNRIC (Centre d’information régional des Nations unies): Cartooning for peace. Il est le président de l’Association des caricaturistes israéliens.

Bandes dessinées

  • Michel Kichka, 2e Génération, ce que je n’ai pas dit à mon père, éditions Dargaud, 2012. Cette bande dessinée raconte la relation que peut entretenir la seconde génération face aux rescapés de la Shoah.
  • Michel Kichka, Falafel sauce piquante, éditions Dargaud, 2018.

LE PLUS.

Le talentueux caricaturiste et dessinateur de presse Michel Kichka croque la société israélienne à pleines dents dans une bande dessinée subjuguante, hilarante et fort émouvante, Falafel sauce piquante (Éditions Dargaud, 2018).

Par le biais de ses traits de crayon percutants et de son regard sensible, en se basant sur ses expériences de vie en Israël, qui l’a accueilli il y a 44 ans, il brosse une radioscopie intelligente et sans concession de ce pays, qui fête cette année ses 70 ans.

Michel Kichka nous raconte avec brio son Israël en évoquant des moments charnières de l’histoire de cette contrée qui, sept décennies après sa création, est toujours confrontée à de grandes menaces existentielles.

Cette BD des plus captivantes dépeint un Israël hétéroclite, vibrant et inédit, à mille lieux des clichés tenaces sur l’État hébreu.

Au fil des pages, Michel Kichka narre, avec moult détails et un sens saisissant de la formule, son parcours de vie en Israël: sa découverte de la société israélienne au début des années 70, sa vie de bohème avec sa femme Olivia, une Française qu’il a connue en Israël, son service militaire, les guerres d’Israël, son intégration progressive dans une société israélienne de plus en plus “orientalisée”, ses relations avec ses voisins arabes, son combat permanent en faveur de la paix…

Partager