Partager

Les résultats de l’étude « La santé en un coup d’oeil », qui compare les indicateurs clés sur l’état de santé et la performance des systèmes de santé dans les pays de l’OCDE sont inquiétants. Avec 2 780 dollars par personne et par an, Israël investit nettement moins d’argent dans la santé de ses citoyens que les autres pays de l’OCDE dont la moyenne est de 4 000 dollars.

Les dépenses ne représentent que 7,5 pour cent du PIB contre une moyenne de 8,8 pour cent pour les pays de l’OCDE. Le rapport confirme que ces chiffres n’ont pas bougé depuis 2013. « L’étude montre que dans le pays certaines tendances se dégagent » a déclaré le ministère de la Santé. « Nous voyons que nous devrons relever plusieurs grands défis l’année prochaine ».

Entre autres problèmes, Israël n’a pas assez de lits d’hôpitaux et manque de médecins. A noter d’ailleurs que parmi ces derniers la moitié a plus de 55 ans (dans le rapport OCDE, seuls les médecins en Italie sont plus âgés).

Bien que l’espérance de vie en Israël soit supérieure à la moyenne de l’OCDE avec 82,6 ans, Israël a le plus fort taux de mortalité évitable, par exemple dans certains cancers qui auraient pu être traités s’ils avaient été dépistés à temps. Pour les années précédentes, on note un nombre accru de décès suite à des maladies des voies respiratoires comme la pneumonie et la grippe, notamment chez les patients âgés. Cette année, les vaccins contre la grippe ont été fournis très tardivement aux médecins : ils ont en effet été proposés début novembre au lieu de septembre.

https://israelentreleslignes.com

Partager