Partager

Dubaï, ses centres commerciaux, ses hôtels de luxe et bientôt, un pavillon israélien. Israël se prépare à la prochaine Exposition universelle aux Emirats, la première en terre d’islam, l’occasion pour l’Etat hébreu de resserrer ses liens croissants avec des pays du Golfe.

Dubaï a lancé en grande pompe cet automne le compte à rebours pour l’Exposition universelle 2020 dont les Emirats arabes unis espèrent de fortes retombées économiques, avec 25 millions de visiteurs attendus et au moins 192 pays présents. Parmi eux, Israël. L’Etat hébreu a peut-être mauvaise presse dans les pays arabes, aucune relation diplomatique avec les Emirats, mais voit dans cette exposition une façon de s’intégrer dans la dynamique régionale, d’autant plus que Tel-Aviv se rapproche actuellement de certaines monarchie du Golfe. (La Croix)

LE PLUS.

Avec l’ouverture de la plus grande foire commerciale du monde dans un pays arabe pour la première fois qui se déroulera l’année prochaine, Israël intensifie ses préparatifs dans l’espoir de renforcer les liens naissants avec les voisins de la région.

La Dubai Expo 2020 réunira près de 200 pays qui se disputeront l’attention de 25 millions de visiteurs sur près de six mois à partir d’octobre. Comme la plupart des pays arabes, les Émirats arabes unis n’ont pas de relations diplomatiques avec Israël. Mais l’État juif a discrètement approché les pays arabes du Golfe sur la base d’intérêts de sécurité partagés et d’un ennemi commun: l’Iran. Un pavillon israélien dans une exposition parrainée par les Arabes présente une opportunité unique d’accélérer la « normalisation » des relations et d’atteindre les peuples arabes, selon les autorités.

Partager