Partager

EXCLUSIF. Depuis des mois des israéliens, américains, indiens, japonais… du milieu de la défense s’intéressent beaucoup au hightech militaire et civil français. Objectif? Racheter des firmes hightech françaises de premier plan pour s’approvisionner en technologies très innovantes. Les américains sont très offensifs. Un problème surgit cependant pour le rachat éventuel de deux firmes (Latécoère et Photonis) :

Selon Les Echos : « Des députés français sonnent l’alarme sur la vente d’actifs stratégiques à l’étranger. Dans une lettre adressée au Premier ministre, 17 députés de tous bords s’inquiètent des conséquences pour la défense française de la vente de deux entreprises qu’ils jugent sensibles : Latécoère et Photonis. Les vendeurs nient le caractère stratégique de ces entreprises ».

Selon Valeurs Actuelles : « Fleuron aéronautique français, créateur de dizaines de brevets chaque années et fournisseur de premier rang d’Airbus, Latécoère est en passe d’être rachété par le fonds d’investissement américain Searchlight. Laurent Izard s’inquiète de cette vente et de l’inaction du gouvernement à sauvegarder cette entreprise innovante ».

LE PLUS. Photonis est une société de haute technologie, avec 80 ans d’expériences dans la conception, la fabrication de composants électro-optiques et de capteurs de haute précision.

A l’origine filiale de PHILIPS, connue localement sous le nom de HYPERELEC de 1963 à 1986, Photonis France est sorti du groupe PHILIPS en 1998. Première entreprise du secteur privé de la Corrèze, Photonis France SAS est une entreprise industrielle de taille intermédiaire (ETI) implantée sur la commune de BRIVE LA GAILLARDE depuis 1937.

Selon Photonis : « Nous sommes plus de 450 collaborateurs à travailler ensemble : un groupe de Recherche & Développement important ayant déjà à son actif 36 brevets déposés, plusieurs unités autonomes de production ainsi que des services supports tels que finances, ressources humaines, informatique, qualité, achats… »

Partager