Partager

Un Grand Cocktail Networking Dînatoire, sous le patronage de Valérie Pécresse, Présidente de la Région Ile-de-France, clôturera le colloque scientifique du Technion le 11 décembre à Paris avec un FoodTech Lab où six startups ( Aleph Farms, Myfood – Se Reconnecter à son Alimentation , Twistaroma Galilee’s delicacy et Myfavoreats) imagineront l’alimentation de demain présidé par un jury d’exception : Babette de Rozières, Eric Léandri, Président de Qwant et Denis Jacquet.

LE PLUS. Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d’aide aux PME pour rechercher la croissance, et délégué entreprises du Parti Libéral Démocrates.

LE PLUS. Eric Léandri, PDG de Qwant. Eruptif, agaçant, brillant… Portrait d’Eric Léandri, le fondateur de Qwant.

« Il y a six ans, ce Corse téméraire stupéfiait en lançant un moteur de recherche. Concurrencer Google, il fallait oser ! Mais le projet a décollé grâce à sa force de persuasion auprès d’investisseurs et de l’Etat français.

Soudain, le colosse blond de 46 ans qui parlait depuis plus d’une heure regarde sa montre et vous plante là. Ce jeudi 19 février, à 18 h 30, Eric Léandri a rendez-vous à l’Elysée. Qwant, le moteur de recherche qu’il a lancé en 2013, intéresse aujourd’hui au sommet de l’Etat. Dans l’immeuble parisien où sont installées ses équipes, on patientera en buvant de la Zilia, une eau venue des profondeurs de la terre corse. Les cinq lettres de la marque Qwant, dégradées aux couleurs de l’arc-en-ciel, occupent un large pan de mur. Dans un cadre, les couleurs d’Ajaccio brillent sur un maillot de volley.

Quelques instants plus tôt, le geek un peu engoncé dans son costume strict de patron avait entamé l’entretien sur un ton précautionneux. Avant de se départir de sa réserve, et de se mettre à parler très vite et très fort. « En 2010, il s’est passé un truc énorme. Larry Page et Sergey Brin arrivent à la tête de Google. Dans son premier discours, Larry Page a expliqué que Google n’était plus un moteur de recherche mais un univers. Ce jour-là, j’ai compris que Google partait en vrille. Il voulait privatiser Internet ». »

Partager