Partager

Le coordinateur des opérations gouvernementales dans les territoires a annoncé la fermeture des points de passage d’Erez et de Kerem Shalom et la réduction de l’espace de pêche dans la bande de Gaza.

Le poste-frontière d’Erez est un point de passage permettant le transit entre Israël et la bande de Gaza (région gouvernée par le Hamas depuis juin 2007).

C’est aussi un terminal-conteneur faisant partie de la zone industrielle d’Erez, du nom d’un kibboutz situé à environ 2 km à l’est. Ce point de passage est fermé aux personnes et ouvert six jours par semaine uniquement à l’aide internationale et aux cas humanitaires graves. Il est le point de départ nord de la route Salah ad-Din qui traverse la bande de Gaza jusqu’au poste-frontière de Rafah.

Le point de passage de Nahal Oz, au sud-est de la ville de Gaza, qui est fermé aux personnes et aux conteneurs, sert uniquement cinq fois par semaine pour des livraisons limitées de fioul. À l’exception du poste de Kerem Shalom (par où transite notamment l’aide humanitaire), tous les autres points de passage vers Israël (Karni, Sufa et Kissufim) ont été fermés.

LE PLUS. Kerem Shalom est un kibboutz situé en Israël à proximité des frontières avec l’Égypte et la bande de Gaza. À 1,2 km se trouve un des points de passage avec ces deux territoires.

Le 25 juin 2006, le caporal Gilad Shalit a été enlevé par des terroristes palestiniens ayant pénétré le territoire israélien via un tunnel souterrain clandestin près de ce lieu.

Au cours de l’attaque, deux soldats israéliens furent tués et trois autres blessés (en plus de Shalit qui a également été blessé). La réponse israélienne pour sauver le soldat Shalit vivant a pris la forme de l’opération Pluies d’été. Des troupes et de l’artillerie furent alors rassemblées à Kerem Shalom pour pénétrer dans la bande de Gaza.

 

Partager