Partager

Un scanner presque sans radiation mis au point à l’Université de Tel-Aviv entré en service

Un nouveau scanner, basé sur une technologie innovante développée par le Prof. Edith Marom de la Faculté de Médecine de l’Université de Tel-Aviv, en collaboration avec le Dr. Arnaldo Mayer de l’Hôpital Sheba Tel-Hashomer et permettant un rayonnement inférieur de 96% à la normale sans réduction de la qualité de l’image, est entré en utilisation dans cet hôpital, lequel est affilié à l’université.
Il sera d’abord utilisé pour la détection précoce du cancer du poumon et, dans un proche avenir, dans les domaines de la mammographie et des examens au scanner pédiatriques.

La scannographie, ou tomodensitométrie est utilisée pour évaluer les lésions des organes internes pour la détection de tumeur ou de fracture, l’examen des métastases cancéreuses, les problèmes orthopédiques, les problèmes vasculaires et autres.

Son seul inconvénient est le degré de rayonnement ionisant émis par l’appareil pendant l’examen, susceptible d’augmenter par lui-même le risque de cancer. En effet, un examen par scanner standard équivaut à cent radiographies sur le plan de l’exposition aux rayons X. Le nouveau scanner lui, émet un faisceau de rayonnement équivalent à celui d’une radiographie et demi.
Sivan Cohen-Wiesenfeld, PhD
Rédactrice en chef 
du site de l’Association française 
de l’Université de Tel-Aviv
Tél.: 972- 54 55 98 259
Partager