Partager

Israël-Europe. Depuis quelques jours l’Europe est malmenée dans les médias israéliens, et à juste raison sur le dossier des étiquetages  (obligation de mentionner Territoires sur certains produits fabriqués en Judée-Samarie). Mais il faut garder raison. Les israéliens sont finalement assez heureux du Programme Horizon 2020 qui rapporte bien plus que ce qu’il coûte.

Selon les responsables de l’UE, Israël aura mobilisé des  millions d’euros de subventions dans Horizon 2020  (le programme a débuté en 2014). La somme globale serait supérieure au montant qu’Israël devrait verser au programme. 423 firmes israéliennes (grants 2018) ont été récompensées lors d’une cérémonie qui a eu lieu cette année à Tel-Aviv. Un chiffre impressionnant : 1062 firmes israéliennes ont bénéficié de grants dans Horizon 2020.

EN ANGLAIS. The EU Delegation to Israel, together with the Israel-Europe Research and Innovation Directorate (ISERD) and the Israel Innovation Authority​, celebrated scientific cooperation under the Horizon 2020 program with an awards ceremony at the Peres Center for Peace and Innovation in Jaffa. Awards were presented to 423 Israeli companies and researchers that won Horizon 2020 grants in 2018. Grants totaling over 742 Million Euro have been awarded to 1,062 Israeli projects since the beginning of the program through the end of 2018. The Horizon 2020 program is the largest research and innovation program in the world, amounting to approximately 80 Billion Euro over seven years.

EN FRANCAIS. C’était en 2014 : « M. José Manuel Barroso, président de la Commission européenne et M. Benyamin Nétanyahou, Premier ministre israélien, ont assisté le 8 juin 2014 à la signature de l’accord d’association d’Israël au programme Horizon 2020 qui permettra à Israël d’avoir accès au programme européen au même titre que les États membres de l’Union et les autres pays associés en contribuant en contrepartie, au budget du programme Horizon 2020. Le programme Horizon 2020 constitue une occasion unique d’améliorer la coopération traditionnellement active entre les chercheurs et innovateurs israéliens et européens.

A cette occasion, M. Barroso a notamment déclaré : « Israël est un acteur de premier plan dans le domaine de la recherche et de l’innovation et constitue, pour cette raison, un partenaire important de l’U.E. pour faire face aux défis sociétaux communs, comme le vieillissement, la sécurité alimentaire, la protection de l’environnement ou la production d’énergie plus propre, et pour renforcer la compétitivité de nos industries (…) ».

LE PLUS. Horizon 2020 regroupe l’ensemble des actions de l’Union européenne en faveur de la recherche et de l’innovation pour la première fois dans un seul programme.Le programme recentre les financements sur trois piliers : l’excellence scientifique, la primauté industrielle et les défis sociétaux. Le pilier « excellence scientifique » inclut : le Conseil européen de la recherche, les technologies futures et émergentes au sein du Human Brain Project et les Actions Marie Skłodowska-Curie. Le pilier « primauté industrielle » recouvre en particulier les TIC, les nanotechnologies, les matériaux avancés, les biotechnologies, les systèmes de fabrication et de traitement avancés et l’espace.

LE PLUS. Horizon 2020 ou H2020 est le programme européen pour la recherche et le développement pour la période 20142020. Il prend la suite du Septième programme-cadre de recherche et du programme pour la compétitivité et l’innovation (CIP 2007 2013) ; il intègre aussi Euratom et l’IET (Institut européen d’innovation et de technologie). Il est doté d’un budget de 79 milliards d’euros.

Le 3 février 2017, la Commission européenne a publié un document de travail en vue de l’évaluation à mi-parcours d’Horizon 2020 et de la préparation du prochain programme-cadre européen (FP9). La France a également émis une note bilan sur la participation française à mi-parcours.

Horizon 2000 est le programme scientifique de l’Agence spatiale européenne pour la période 1985-2000. Lancé en 1985 pour que l’agence dispose d’un plan à long terme, il comprend à l’origine quatre missions dites « pierres angulaires » – SOHO/Cluster, XMM-Newton, Rosetta et FIRST (rebaptisé plus tard Herschel) – destinées à faire progresser de manière importante les connaissances scientifiques ainsi que plusieurs missions moins couteuses telles que le satellite Hipparcos, la sonde spatiale Ulysses, le télescope spatial ISO et l’atterrisseur Huygens de la mission Cassini-Huygens et International Gamma-Ray Astrophysics Laboratory (INTEGRAL). Il est prolongé pour les missions scientifiques opérationnelles sur la période 2006-2015 par le programme Horizon 2000+ puis par le programme Cosmic Vision qui couvre la période 2015-2025.

 

Partager