Partager

Google Doodle fête le falafel, le qualifiant de « meilleur chose qui soit jamais arrivée au pois chiche ». Le Doodle, ou mini dessin, montre trois boulettes de falafel souriantes qui sautent dans un pain pita ouvert après qu’il a été badigeonné de houmous (ou est-ce du tahini ?) avec quelques concombres et tomates, ce que certains appelleraient salade israélienne.

Les falafels (en arabe : فلافل / falāfil ; en hébreu : פלאפל) ou ta‘amiyya (autre nom en arabe) sont une spécialité culinaire levantine très répandue au Proche-Orient, constituée de boulettes de pois chiches ou de fèves mélangées à diverses épices, et frites dans l’huile. Depuis quelques années, on retrouve cette spécialité également dans les pays européens et occidentaux.

Les falafels sont très populaires dans les pays du Moyen-Orient. Ce sont des plats typiques qu’on peut trouver habituellement au Liban, en Israël, en Égypte, en Turquie, en Jordanie, en Palestine, en Syrie, en Irak ou encore en Iran.

Ils sont généralement consommés en sandwich, dans un pain de type pita, accompagnés de crudités et de tarator.

Les Israéliens ont également lancé, il y a quelques années, la mode de ce sandwich végétarien dans les quartiers branchés de New York, qu’on retrouve aujourd’hui dans de nombreuses grandes villes européennes et occidentales.

En Égypte, où ils sont appelés ta‘amiyya, certains falafels sont composés de fèves et non de pois chiches et peuvent être consommés dès le petit déjeuner.


Partager