Partager

Moshe Kahlon, ministre des Finances israélien a fait, comme des milliers d’israéliens, un bras d’honneur (invisible à l’oeil nu!) à une femme politique palestinienne. Une membre du comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Hanan Ashrawi, a critiqué mercredi le projet israélien de construire un téléphérique à Jérusalem-Est. « Le projet de téléphérique israélien est une violation obscène du caractère culturel, historique, spirituel, géographique et démographique de Jérusalem. C’est aussi un assaut illégal contre la ville palestinienne occupée et ses habitants qui y vivent depuis des siècles », a-t-elle déclaré sur son compte Twitter.

LE PLUS. Le gouvernement israélien a approuvé un funiculaire à câble à Jérusalem, qui transportera des milliers de passagers par heure. Le plan, qui a reçu le feu vert cette semaine, prévoit un téléphérique commençant à l’ouest de Jérusalem et plongeant au-dessus d’une vallée en direction de la vieille ville, où il déposera les visiteurs à la porte Dung du XVIe siècle. Les voitures transporteront jusqu’à 3 000 personnes à l’heure et le gouvernement israélien dit que ce plan dynamisera le tourisme, soulagera les embouteillages et facilitera l’accès des fidèles au mur des Lamentations, un des sites les plus sacrés du judaïsme.

« Nous attendons 2 000 ans avant de revenir sur le mur occidental et il est impossible qu’un trafic intense empêche des milliers de personnes de prier », a déclaré Moshe Kahlon, ministre des Finances israélien.

 

Partager