Partager

Jonathan Jay Pollard, né le 7 août 1954 à Galveston, est un officier dans les services de renseignement de la marine américaine, de religion juive qui, en 1987, a été condamné à perpétuité aux États-Unis pour espionnage au profit d’Israël.

Plusieurs grandes organisations juives orthodoxes américaines ont demandé au président américain Donald Trump de mettre fin à la libération conditionnelle de Jonathan Pollard afin qu’il puisse prendre soin de sa femme malade.

Agudath Israël d’Amérique, l’Union orthodoxe et la Coalition pour les valeurs juives ont chacun envoyé leur propre pétition au président.

Le Rabbin David Zwiebel, Vice-président exécutif d’Agudath Israël, a écrit que son organisation plaidait en faveur de la libération de Pollard depuis des années. « Nous plaidons maintenant pour des raisons humanitaires en faveur de la commutation de sa peine et de la fin de sa libération conditionnelle. »

« Afin de simplement accompagner sa femme aux rendez-vous de son médecin et à ses séances de chimiothérapie, dont elle a grandement besoin, M. Pollard est tenu par ses conditions de libération conditionnelle de donner un préavis de trois jours et de présenter une demande écrite formelle lui demandant de quitter Manhattan et à aller où elle a besoin d’être emmenée. Sauf s’il reçoit une permission écrite, ce n’est pas automatique, mais peut être refusée et doit être négocié à chaque fois,et il ne peut pas l’accompagner « , a ajouté le rabbin Zweibel.

Le président de l’Union orthodoxe, Mark Bane, a écrit que les conditions de libération conditionnelle empêchant Pollard de quitter son domicile entre 19 heures et 7 heures l’empêcheraient de pouvoir aider son épouse en cas d’urgence.

https://cqvc.online/les-groupes-juifs-americains-reclament-la-liberte-de-jonathan-pollard-suite-au-cancer-de-sa-femme/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=les-groupes-juifs-americains-reclament-la-liberte-de-jonathan-pollard-suite-au-cancer-de-sa-femme

Partager