Partager

Israël rejette fermement le récent jugement de la Cour de Justice européenne (CEJ), qui sert d’instrument à la campagne politique menée contre Israël. L’objectif de cette décision est de cibler et d’appliquer un double standard contre Israël. Il y a plus de 200 litiges territoriaux en cours dans le monde, mais la CEJ n’a encore rendu aucune décision relative à l’étiquetage des produits originaires de ces territoires. La décision d’aujourd’hui est à la fois politique et discriminante à l’égard d’Israël.

Cette décision ne fait que diminuer les chances de parvenir à la paix et contredit les positions de l’Union européenne sur le conflit. Il fait le jeu de l’Autorité palestinienne, qui refuse toujours d’engager des négociations directes avec Israël, et enhardit les groupes anti-israéliens radicaux qui avancent et appellent au boycott contre Israël et nient son droit à exister.

Israël Katz, Ministre des Affaires étrangères: «La décision de la Cour de Justice Européenne est inacceptable moralement et dans son principe. J’ai l’intention de travailler avec les ministres européens des Affaires étrangères pour empêcher la mise en œuvre de cette décision profondément néfaste, et qui contredit la position de l’Europe selon laquelle une résolution du conflit doit être mise en place par des négociations directes et sans préconditions, et non par des décisions judiciaires.  »

Source : Ambassade d’Israël à Paris.

Partager