Partager

La scène se déroule devant un musée d’Art des nations en Iran. Un musicien et artiste de rue joue sur un instrument traditionnel. La musique est belle et les badauds s’agglutinent.

Savent-ils seulement que la musique qu’ils entendent est une musique juive… et israélienne de surcroît. Apparemment l’artiste n’est pas tout à fait rassuré si l’on en croit les regards qu’il jette sur son entourage. Un acte de résistance musicale ?

La chanson Hava Nagila

La Chanson Hava Nagila » ]Hava Nagila est une chanson folklorique en hébreu qui signifie « réjouissons-nous ». Elle est utilisée comme métonymie du judaïsme. Bien que la mélodie soit d’origine ancienne et populaire, les paroles ont probablement été composées en 1918 pour célébrer la victoire britannique en Palestine pendant la Première Guerre mondiale et aussi la Déclaration Balfour de 1917.

Ces paroles sont inspirées du verset Psaumes 118: 24 : « C’est ici le jour que l’Éternel a fait ; égayons-nous et réjouissons-nous en lui ! ». (https://www.coolamnews.com/ce-musicien-de-rue-tente-un-hava-nagila-en-iran/)

Partager