Partager

Le Centre européen du judaïsme a été inauguré, mardi 29 octobre 2019, dans le XVIIe arrondissement de Paris, par le président de la République, Emmanuel Macron, accompagné par Valérie Pécresse, présidente de la région Ile de France et par plusieurs membres du gouvernement et de la majorité : Christophe Castaner, Laurent Nunez, Franck Riester, Amélie de Montchalin ou encore Gabriel Attal. Anne Hidalgo, tout comme l’ancien Premier ministre Manuel Valls étaient également présents.

Ce lieu de 5 000 m² doit être « une vitrine du judaïsme » pour Joël Mergui, à la tête du consistoire et qui a remercié ceux qui l’ont soutenu dans le projet, politiques ou mécènes dont Patrick Drahi et la famille Rotschild.

Construit pour 15 millions d’euros, dont 3 millions de fonds publics justifiés par l’aspect culturel du Centre européen qui abrite une synagogue de 600 places du nom d’Edmond J. Saffra, banquier philanthrope, des salles de spectacle, d’exposition et les bureaux du consistoire.

Le président de la République a évoqué « ce moment de la vie de la Nation » ou la laïcité « est utilisée pour mener un combat contre des religions » :

Je suis présent ici au nom d’un principe, la laïcité. Celle d’Aristide Briand, dont Jaurès disait qu’elle était un principe de liberté organisé par la loi. La laïcité, c’est la liberté de croire ou de ne pas croire.

Emmanuel Macron a fait le tour du site et salué représentants religieux et personnalités présentes. Il était accompagné de Joël Mergui et de l’écrivain Marek Halter.  « Les visiteurs pourront découvrir œuvres musicales, cinématographiques… », a listé Emmanuel Macron. « Je crois qu’ici quelques beaux voyages se feront entre nos cultures », a-t-il loué. Joël Mergui a indiqué les noms de quelques participants : Anne Gravoin pour une masterclass de violon, le cinéaste Alexandre Arcady ou Franz-Olivier Giesbert, Alain Finkielkraut et Bernard Henri-Lévy, entre autres.

« Intellectuels, experts et artistes vont se côtoyer dans une programmation engagée pour promouvoir le judaïsme, sa perception du monde et faire évoluer les mentalités », selon le président du Consistoire.

Le Centre européen du judaïsme donne sur le croisement entre le boulevard de Reims et la rue de Courcelles. En traversant celle-ci se trouve la place de Jérusalem.

Source : Actu & Israël Valley

Partager